ANCIAN Louis, Armand, Robert

Par Jean-Louis Ponnavoy

Né le 3 avril 1906 au [Le] Grand-Abergement (Ain) ; massacré le 12 juillet 1944 au Grand-Abergement ; cultivateur ; victime civile.

Robert Ancian était le fils d’Hippolyte, âgé de 49 ans, boucher (enregistré comme cultivateur dans les recensements à partir de 1911) et de Marie Philomène Esther Niogret, âgée de 37 ans, ménagère. Il était célibataire et exerçait le métier de cultivateur au Grand-Abergement. Il avait deux sœurs, Gabrielle née en 1899 et Élise, née en 1902.
Du 11 au 21 juillet 1944 l’ennemi lança sa deuxième grande offensive baptisée "Opération Treffenfeld" (littéralement "Champ de rencontre"). Le plateau de l’Ain fut envahi et le Grand-Abergement occupé. Un grand nombre de soldats allemands séjournèrent dans le village et leurs officiers logèrent dans le bâtiment communal où ils restèrent pendant trois jours. Dès leur arrivée, ils abattirent Robert Ancian le 12 juillet à dix-huit heures sur la route du Grand-Abergement à la ferme de Prafond, à l’entrée du village.
L’acte de décès fut dressé le 13 juillet sur la déclaration de Marius Félicien Alphonse Augier, voisin du défunt, âgé de 35 ans, maréchal ferrant au Grand-Abergement.
Son nom figure sur le monument aux morts et sur la stèle érigée sur le lieu du drame, au Grand-Abergement (Ain).

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article220053, notice ANCIAN Louis, Armand, Robert par Jean-Louis Ponnavoy, version mise en ligne le 3 novembre 2019, dernière modification le 3 mars 2020.

Par Jean-Louis Ponnavoy

SOURCES : Musée de la Résistance Nantua, Le Grand-Abergement.— Wikipédia Opération Treffenfeld.— Mémorial genweb.— Recensements de population années 1901 à 1936.— État civil (actes de naissance et décès).

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément