CANTIN Louis

Par Jean-Louis Ponnavoy

Né vers 1876, date et lieu de naissance non connus, massacré le 11 juillet 1944 à Neuville-sur-Ain (Ain) ; victime civile.

Louis Cantin était âgé de 68 ans comme son épouse Marie. Nous ne possédons pas d’autres éléments le concernant.
Le 11 juillet 1944 eut lieu la troisième grande offensive allemande baptisée "Opération Treffenfeld", en français "Champ de Rencontre". Un combat important eut lieu à Neuville-sur-Ain au lieu-dit "Bosseron" entre les maquisards qui étaient au nombre de 130 et la colonne Sud de l’ennemi composée de 2500 soldats allemands des unités de sapeurs, de la feldgendarmerie de Mâcon et Bourg, de Cosaques du régiment n°3 de l’Ostlégion et de miliciens encadrés par Klaus Barbie. Les résistants tinrent l’ennemi en échec évitant l’anéantissement du maquis de l’Ain. Celui-ci se vengea sur la population. Les époux Cantin eurent la malchance d’arriver en voiture quelques secondes après le début du combat. Ils subirent les représailles immédiates. Louis Cantin fut blessé au foie, parvint à sortir de la voiture et s’effondra trente mètres plus loin. Marie Cantin fut tuée à bout portant d’une rafale d’arme automatique.
Il n’y a pas d’acte de décès le concernant.
Son nom figure sur la plaque commémorative 1939-1945 apposée sur la façade du 118, rue Docteur-Hubert, à Neuville-sur-Ain (Ain), intitulée "À la Mémoire de nos martyrs victimes de la barbarie allemande, 11 juillet 1944", suivie d’une liste de 14 noms.
Il y a eu un rapport de gendarmerie :
* Rapport du 25 août 1944 du Capitaine commandant la section de gendarmerie de Bourg
et une enquête a posteriori fin 1944 :
* Enquête 188 du 20 décembre 1944 du service départemental du Mémorial.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article220071, notice CANTIN Louis par Jean-Louis Ponnavoy, version mise en ligne le 3 novembre 2019, dernière modification le 2 juin 2021.

Par Jean-Louis Ponnavoy

SOURCES : Le livre noir des crimes Nazis dans l’Ain pendant l’Occupation, Les éditions du Bastion, p. 38.— Wikipédia, Opération Treffenfeld.— Mémorial Genweb.— Notes de Benoit Prieur.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément