VACHER Gabriel, Georges, René

Par Jean-Louis Ponnavoy

Né le 22 avril 1922 à Saint-Pierre-de-Côle (Dordogne), mort à l’hôpital le 21 avril 1944 des suites de ses blessures à Rogna (Jura) ; résistant du service Périclès (maquis du Haut-Jura).

Georges Vacher était domicilié en 1940, à Périgueux (Dordogne).
Il entra dans la Résistance au service Périclès, camp Martin avec le pseudonyme "Hecvar". Il fit l’école des cadres du maquis du secteur Saint-Georges. Membre de la sizaine Brution du groupe Brest, il fut grièvement blessé le 7 avril 1944 par des éclats de mortier au cours du combat de La Versanne dans le Haut-Jura Il fut retrouvé mort des suites de ses blessures le 21 avril sur la commune de Rogna, malgré les soins des habitants et du docteur Dupré.
Il fut homologué au grade de sergent des Forces françaises de l’intérieur et obtint le titre de "Déporté et interné résistant" (DIR) [SHD Vincennes GR 16 P 581631].
Il fut nommé lieutenant à titre posthume.
Son nom figure sur le monument aux morts 1939-1945, à Larrivoire (Jura) et le monument aux morts, Saint-Pierre-de-Côle (Dordogne).
Une rue de Périgueux porte son nom par délibération municipale n° 15 du 9 octobre 1946.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article220288, notice VACHER Gabriel, Georges, René par Jean-Louis Ponnavoy, version mise en ligne le 10 novembre 2019, dernière modification le 10 novembre 2019.

Par Jean-Louis Ponnavoy

SOURCES : Musée de la Résistance 1940-1945 en ligne, Données extraites du CD(DVD)-ROM : La Résistance dans l’Ain et le Haut-Jura (2013).— Mémorial Genweb.
Acte de décès demandé

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément