DELHALLE René

Par Didier Bigorgne

Né le 1er mars 1911 à Fumay (Ardennes), mort le 11 mars 1968 à Paris (XIIe arr) ; ouvrier d’usine, moniteur de formation professionnelle pour adultes, puis professeur de l’enseignement technique ; syndicaliste et militant communiste, secrétaire de l’UD-CGT des Ardennes (1945-1948), puis dirigeant national de la CGT Formation professionnelle pour adultes (1948-1952).

Fils d’un ouvrier mouleur et d’une couturière, René Delhalle fréquenta l’école primaire de Fumay. Après avoir obtenu le certificat d’études primaires, il entra à l’usine pour exercer aussi le métier de mouleur avant de devenir ouvrier fraiseur. Mobilisé en 1939, René Delhalle combattit les Allemands avant d’être fait prisonnier.
En juillet 1945, René Delhalle était membre du Parti communiste ; il militait à Vireux-Molhain (Ardennes) où il travaillait. Dans le même temps, il siégea au bureau de l’UD-CGT des Ardennes jusqu’au 26 avril 1948 ; il occupa le poste de secrétaire à l’organisation jusqu’au 10 novembre 1947. À cette date, René Delhalle, qui était employé à la Bourse du travail de Charleville depuis 1946, entra, en qualité de moniteur de fraisage, au centre de formation professionnelle pour adultes de Montcy-Notre-Dame. Il y enseigna jusqu’au 24 octobre 1952. Le 20 décembre 1947 à Charleville, il avait épousé Lucienne Wanuffel, sans profession.
De 1948 à 1952, René Delhalle fut membre du bureau national du syndicat CGT de la formation professionnelle pour adultes, au sein duquel il occupa la fonction de trésorier général. Nommé professeur de l’enseignement technique, il partit à Paris où il devint ensuite contrôleur, puis chef des travaux d’atelier technique.
René Delhalle était domicilié au Perreux-sur-Marne (Val-de-Marne) quand il mourut. Il fut enterré civilement le 17 mars 1968 à Vireux-Molhain.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article22043, notice DELHALLE René par Didier Bigorgne, version mise en ligne le 25 octobre 2008, dernière modification le 9 novembre 2021.

Par Didier Bigorgne

SOURCES : Congrès de l’UD-CGT des Ardennes, 1944 à 1948. — Liberté, année 1945. — L’Ardenne syndicale, mai 1968. — L’Ardennais, 19 mars 1968. — État civil de Fumay et du Perreux-sur-Marne

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément