DUSSORT Louis, Marius

Né le 16 octobre 1923 à La Tour-du-Pin (Isère), sommairement exécuté le 15 février 1944 à Salagnon (Isère) ; ouvrier en chaussures ; résistant,homologué Forces françaises de l’Intérieur, AS.

Louis DUSSORT
Louis DUSSORT
Souvenir Français et ANACR, section de Bourgoin-Jallieu (Isère)

Louis, Marius Dussort était le fils de François et de Françoise Junien.
Célibataire, il habitait avec ses parents à Domarin (Isère).

Jusqu’en avril 1941, il travailla dans une usine de chaussures à Bourgoin (aujourd’hui Bourgoin-Jallieu, Isère), puis il s’engagea dans l’armée de l’Armistice et rejoignit un régiment d’artillerie au Maroc.
Revenu en convalescence en France en août 1942, il ne put rejoindre son corps en raison de l’occupation du Maroc par les forces alliées à partir du 8 novembre 1942.
Il reprit alors son travail d’ouvrier en chaussures.
En août 1943, il fut rappelé à l’armée et rejoignit une batterie de défense contre avions ferroviaire (DCAF) à Issoudun (Indre).
En décembre 1943, il fut libéré et renvoyé dans son foyer avec solde.
Il rejoignit la Résistance et intégra le maquis de Salagnon (Isère) qui faisait partie du secteur 7 de l’A.S. Isère.

Le 15 février 1944 avant l’aube, les troupes allemandes conduites par un informateur à la solde de la Gestapo encerclèrent la maison où il dormait avec six autres camarades au lieu-dit "La Croix-Sicard".
L’assaut, mené à l’arme automatique, fut brutal et sans sommation, ne laissant aucune échappatoire aux occupants de la maison.
Le plus âgé d’entre eux qui leur servait de chef tenta de s’échapper mais fut blessé par une rafale de mitraillette et agonisa longuement avant d’être achevé.
Les six autres occupants se rendirent, furent interrogés et délestés de leurs papiers et objets personnels.
Puis, alors même qu’aucune arme n’avait été trouvée, ils furent sommairement exécutés.
Après l’attaque, la maison fut incendiée.
Les corps carbonisés et méconnaissables et celui du chef du groupe furent enterrés ensemble au cimetière communal de Salagnon.

Henri Denat fut homologué membre des Forces françaises de l’Intérieur à partir du 1er février 1944.

Il obtint la mention "Mort pour la France".

Son nom figure sur le monument érigé sur le lieu du massacre, sur la tombe collective au cimetière de Salagnon, sur le monument aux morts de Domarin et sur celui de Bourgoin-Jallieu (Isère), Les Résistants du secteur 7 à leurs camarades...


Voir Salagnon

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article220537, notice DUSSORT Louis, Marius, version mise en ligne le 21 novembre 2019, dernière modification le 24 novembre 2019.
Louis DUSSORT
Louis DUSSORT
Souvenir Français et ANACR, section de Bourgoin-Jallieu (Isère)

SOURCES : Arch. dép. Rhône, Mémorial de l’Oppression : 3808W 414 et 631 — SHD Vincennes : GR 16 P 205574 — AVCC Caen : 21 P 178368 — Mémorial GenWeb

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément