CHANTEBEAU Jean, Victor

Par Michel Germain

Né le 17 novembre 1923 à Couziers (Indre-et-Loire), exécuté sommairement le 15 mars 1944 à Annecy (Haute-Savoie) ; résistant des FTPF.

Jean Chantebeau
Jean Chantebeau
Crédit : MémorialGenWeb.

Fils d’Hélène Bourjault et de son mari Victor, Jean Chantebeau habitait Vallères (Indre-et-Loire), où ses parents étaient agriculteurs.
Directement concerné par la loi du 16 février 1943 instituant le S.T.O., il gagna les maquis de Haute-Savoie et on le retrouva maquisard F.T.P. dans la « Patrouille blanche ».
Il fut arrêté par les Allemands, probablement début mars, et interné à l’école prison de Saint-François, à Annecy.
Il est exécuté avec six autres personnes, par les Schutzpolizei allemands tard dans la nuit du 15 mars 1944 dans la cour de l’école et enterré sur place.
On retrouva le charnier de Saint-François le 28 août 1944. L’adjoint au maire d’Annecy donna le signalement suivant de « l’inconnu » Jean Chantebeau : « 1 m 77, pieds nus, vêtu d’un pantalon golf ou ski marron, ceinture cuir tressé, chemise grise à rayures bleues, pull-over à rayures bleues marines ou noires avec fermeture éclair sur le côté gauche, deux balles dans le dos côté gauche. »
Les corps de Pierre Benest, Jean Chantebeau, René Dayne*, René Hermel*, Maurice Kleinhaus*, Robert Lagadec* et Georges Léger* furent, dans un premier temps, inhumés au cimetière de Loverchy.
Jean Chantebeau (acte de décès Annecy 430/1944 et 467/1945) fut reconnu par jugement du tribunal d’Annecy le 20 octobre 1945 et il reçut la mention « Mort pour la France », (transcription du 10 novembre 1945) ainsi que l’homologation Interné résistant. Une plaque, au texte discutable, apposée sur le mur de l’école rappelle ce martyr (sans les noms, ce qui est regrettable).

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article220560, notice CHANTEBEAU Jean, Victor par Michel Germain, version mise en ligne le 20 novembre 2019, dernière modification le 2 mars 2020.

Par Michel Germain

Jean Chantebeau
Jean Chantebeau
Crédit : MémorialGenWeb.

SOURCES : Michel Germain, Haute-Savoie Rebelle et martyre, Mémorial de la Seconde guerre mondiale en Haute-Savoie, La Fontaine de Siloé, 2009. — MémorialGenWeb. — Mémoire des Hommes. — Service historique de la Défense, Vincennes GR 16 P 119057.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément