JOLY Antonin

Par Jean-Louis Ponnavoy

Né le 4 septembre 1912 à Paris (Xe arr.), mort le 26 août 1944 à Paris (IVe arr.) ; instituteur ; victime civile.

Antonin Joly était le fils d’Antoine et de Maria Laborie, tous deux charbonniers.
Il fut adopté par la Nation par jugement du Tribunal civil de la Seine le 6 octobre 1920. Divorcé d’un premier mariage, il se remaria le 29 avril 1944 à Paris (XIXe arr.) avec Marguerite Pouillet. Il était domiciliée 51 rue des Franc-Bourgeois à Paris (IVe arr.) et exerçait le métier d’instituteur. En 1944, sa mère, veuve, était hôtelière 6 rue Curial, à Paris (XIXe arr.).

Il fut tué à son domicile au cours du dernier bombardement effectué par la Luftwaffe (IXe Fliegerkorps) sur la région parisienne qui fit 189 morts et plus de 800 blessés dans la nuit du 26 au 27 août 1944. Il décéda le 26 août vers 24 heures.

L’acte de décès fut dressé le 2 septembre 1944 sur la déclaration de Pierre Boileau, employé, 58 ans, domicilié à Paris.
La mention « Mort pour la France » lui fut attribuée par décision du Secrétariat général des Anciens combattants », en date du 19 avril 1946.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article220564, notice JOLY Antonin par Jean-Louis Ponnavoy, version mise en ligne le 21 novembre 2019, dernière modification le 28 juin 2021.

Par Jean-Louis Ponnavoy

SOURCES : La Libération de Paris, Le bombardement du 26 août.— État civil (actes de naissance et décès).

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément