TRÉMOUILLE René, Jean Marius

Par Eric Panthou

Né le 3 mars 1924 à Paris (ex Seine), IV° arrondissement, mort accidentellement en mission le 14 juin 1944 à Saint-Juèry (Lozère) ; ouvrier d’usine à l’AIA ; résistant au sein des Forces françaises de l’intérieur (FFI).

Stèle de Saint-Juary

Fils de François, facteur, et de Germaine, née Chabrol, sans profession, René Trémouille était ouvrier d’usine aux Ateliers industriels de l’Air (AIA) à Aulnat, près de Clermont-Ferrand. Il habitait Vic-le-Comte (Puy-de-Dôme), comme ses parents, et était célibataire.
Il quitta son emploi le 13 mai 1944 pour rejoindre le Mont-Mouchet, répondant en cela comme plusieurs milliers d’hommes à l’appel lancé par le colonel Gaspard en faveur d’une concentration au Mont-Mouchet. Il intégra la 9ème Compagnie FFI. Il rejoint le Réduit de la Truyère. Saint Juéry, situé sur le Bès, affluent de la Truyère, est l’un des postes avancés de défense du Réduit côté sud : c’est là que, six jours avant l’attaque allemande, le 14 juin 1944, à 9 heures, René Trémouille décède accidentellement.

C’est son frère, Louis Trémouille, vingt-sept ans, mécanicien à Vic le Comte, qui signe l’acte de décès le 15 juin 1944 avec le maire de Saint Juéry, Maurice Mourgues. Une mention du 25 juillet 1945 est ajoutée en marge de l’acte : "FFI tué à Saint Juéry (Lozère) Mort pour la France." Il a été homologué FFI pour la période du 15 mai au 14 juin 1944. Le 18 juin 1952, il a reçu à titre posthume la carte de Combattant volontaire de la Résistance (CVR).

Une stèle, érigée dans les rochers qui surplombent le village, porte les noms des six maquisards tués lors des combats du 20 juin 1944 et celui de René Trémouille. Le monument en granite a été rénové en 2002 ; un mât et un drapeau, visibles de la route de Fournels ( Lozère) à Chaudes Aigues (Cantal) appellent l’attention du passant sur ce lieu de mémoire. Son nom figure aussi sur une plaque commémoratives à Saint-Juèry ainsi que sur le monument aux Morts, à Vic-le-Comte sur le monument aux Morts, et à Aulnat sur la plaque et la stèle commémorative de l’Atelier industriel de l’Aéronautique.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article220639, notice TRÉMOUILLE René, Jean Marius par Eric Panthou, version mise en ligne le 27 novembre 2019, dernière modification le 25 avril 2021.

Par Eric Panthou

Stèle de Saint-Juary

SOURCES : Arch. dép. du Puy-de-Dôme, 908 W 496 : liste des fusillés, des massacrés dans la région du Puy-de-Dôme, 1er mars 1945 .— Arch. dép. du Puy-de-Dôme, 2546 W 9495. Dossier demande attribution carte CVR à René Trémouille .— AVCC Caen, AC 21 P 160160. Dossier René Trémouille (non consulté) .— SHD Vincennes, GR 16 P 577477. Dossier René Trémouille (non consulté) .— Mémorialgenweb .— Musée de la Résistance en ligne. notice de René Trémouille dans le CD-ROM "La Résistance en Lozère" .— état-civil.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément