BOURHIS Alice

Institutrice, militante trotskiste de Concarneau (Finistère) ; épouse du fusillé Marc Bourhis.

Institutrice,épouse de l’instituteur trotskiste Marc Bourhis depuis 1933, Alice Bourhis se préoccupa de son sort après son arrestation en 1939 et lors de sa détention à Châteaubriant. Le juge d’instruction Fichou de Châteaubriant le connaissant personnellement et l’estimant, sous le couvert de l’instruction fit venir Bourhis. Le juge, qui fut par le suite déporté et mort en camp, amena Alice avec Marc dans son appartement pour déjeuner avec eux et converser longuement en toute liberté. Le juge offrit à Marc de ne pas rejoindre le camp avec la complicité d’un gendarme qui était consentant. Marc Bourhis refusa obstinément, arguant que l’évasion n’était justifiable que sur un ordre d’une organisation et non pour se mettre personnellement à l’abri. Il est probable qu’il ne voulait pas abandonner Pierre Guéguin dans sa situation délicate à l’intérieur du camp. Mais il ne désirait pas alarmer sa femme en relatant les calomnies et la quarantaine qu’ils subissaient. Elle fut mise au courant par des co-détenus libérés et par la famille Guéguin. Marc Bourhis ne voulut pas davantage inquiéter sa famille lors de son transfert à la baraque des otages qui regroupa les éléments politiques les plus marquants. Il écrivit dans une lettre du 4 octobre : « notre nouvelle baraque, la baraque des intellectuels, porte le no 19, elle est mieux située et bien ensoleillée ».
Après l’exécution de Marc Bourhis fusillé le 22 octobre 1941, Alice Bourhis milita avec le groupe trotskiste du Finistère et participa à des réunions clandestines à Daoulas et Quimper, notamment pour préparer le "travail allemand".
Institutrice à Saint-Yvi, membre du conseil syndical des instituteurs du Finistère, elle fut candidate du Parti communiste internationaliste aux élections générales du 10 novembre 1946 dans le Finistère, liste dirigée par Alain Le Dem, et qui comprenait André Calvès, Louis Dalmas, Marguerite Métayer, Anne-Marie Fauglas, Gérard Trévien, Éliane Ronël, Jean Leostic et Pierre Guéguen.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article220667, notice BOURHIS Alice, version mise en ligne le 6 décembre 2019, dernière modification le 7 décembre 2019.

SOURCES : Notice de Marc Bourhis. — Profession de foi des élections de 1946.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément