Orcay, la Bissoudre (Loir-et-Cher), 7 Août 1944

Par Michel Gorand

La ferme de la Bissoudre sur la commune d’Orçay dans le Loir-et-Cher servait de cache pour un important stock d’armes et munitions pour un maquis du réseau vierzonnais (Cher). Le 7 août 1944, sept résistants autres furent capturés et exécutés sommairement.

La ferme de la Bissoudre sur la commune d’Orçay dans le Loir-et-Cher était située près de la D41 à moins de 10km de Vierzon, loin de toute habitation, mais elle était accessible seulement par un chemin forestier. En été 1944 elle servait de cache pour un important stock d’armes et munitions pour un maquis du réseau vierzonnais « Vengeance » qui comprenait de nombreux jeunes gens du Cher et de la région parisienne. Le 7 août 1944 une cinquantaine de soldats allemands de Romorantin vinrent à Orçay au petit matin et contraignirent un jeune garçon d’une ferme voisine à les conduire à la ferme isolée de la Bissoudre : douze résistants assuraient la garde ; les Allemands les attaquèrent ; les maquisards répliquèrent ; cinq d’entre eux purent s’échapper, les 7 autres furent capturés et exécutés sommairement.

Michel Gorand.
Les 7 maquisards exécutés :
DEBOURNOUX Pierre, Gaston, Lieutenant FFI
KUPEC Joseph
MARTIN Robert
MASSÉ Marcel
NEEL Raymond
PARIS Albert
TRITHARD Armand

Une stèle a été érigée sur place.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article220677, notice Orcay, la Bissoudre (Loir-et-Cher), 7 Août 1944 par Michel Gorand , version mise en ligne le 29 novembre 2019, dernière modification le 16 mars 2020.

Par Michel Gorand

SOURCES : site « Devoir de mémoire, La commune village d’Orçay (L et C) ». — Nouvelle république, 9 août 2013.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément