Orcines (Puy-de-Dôme), 13 juillet 1944

Par Eric Panthou

Le 12 juillet 1944, des maquisards sabotent 24 poteaux télégraphiques. En représailles au sabotage, le 13 juillet 1944, 24 hommes, civils pris en otages ou résistants, arrêtés dans des circonstances différentes les jours précédents, furent extraits de leur cellule de la prison allemande du 92ème RI à Clermont-Ferrand (Puy-de-Dôme) sur l’initiative du milicien Jean-Paul Filliol, ancien tueur de la Cagoule en 1936 et 1937.

Ils furent conduits à la carrière abandonnée de Triouleyre, près du hameau de La Baraque, à Orcines où ils furent fusillés à la mitraillette aux environs de 12h00 par des Allemands.
Les cadavres ont été retrouvés le 14 juillet dans l’après-midi ; les corps étaient allongés face contre terre, alignés les uns contre les autres.
Parmi les 24 martyrs de la carrière d’Orcines, un inconnu qui ne sera identifié que 60 ans plus tard, grâce à des recherches plus poussées. Edouard Carmarans, aveyronnais d’Eguialès, avait été laissé pour mort, dans les combats du bois de Védrines, dans le Cantal.
Le principal inculpé fut Eckhart, chef du SD de Clermont-Ferrand.

Leur nom figure sur le monument commémoratif aux résistants, à Orcines (Puy-de-Dôme). Chaque année une cérémonie a lieu en leur hommage.

Liste des victimes

Beaune Rémy
Bellonte Joseph
Bordel Pierre
Cardoso Manuel
Carmarans Edouard
Chanut Adolphe
Dabert Louis
David Henri
Dupont Gaston
Durand Roger
Fosse Jacques
Foury Pierre
Gardeur Michel
Helfont Israël
Helfont Kalmen
Jasselin André
Lewkoviez Alfred
Mandonnet François
Martin Henri
Matheron Désiré
Perdek Joseph
Pic Lucien
Porte Raymond
Soulier René

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article220710, notice Orcines (Puy-de-Dôme), 13 juillet 1944 par Eric Panthou, version mise en ligne le 30 novembre 2019, dernière modification le 29 novembre 2020.

Par Eric Panthou

SOURCES : Arch.dép. du Puy-de-Dôme, 908 W 1 : Orcines, exécution de 24 patriotes .— Marcel Coste, Orcines et la guerre 1939 – 1945 .— "Il y a 73 ans, vingt-quatre résistants étaient fusillés par les nazis", La Montagne, 14 juillet 2017 .— MémorialGenweb.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément