ROSTAING Maurice, Michel, Jean [Pseudonymes dans la Résistance : Franck et Laval]

Par Jean-Luc Marquer

Né le 15 janvier 1925 à Estrablin (Isère), mort au combat le 18 juin 1944 à Saint-Alban-de-Varèze, village de la commune de Vernioz (Isère) ; employé ; résistant F.T.P.F., homologué forces françaises de l’Intérieur

Maurice ROSTAING
Maurice ROSTAING

Maurice, Michel, Jean Rostaing était le fils d’Albert, Eugène et d’Augustine, Jeanne, Marie Morel.
Célibataire, il habitait avec sa mère, veuve, ouvrière d’usine, 26 route de Chasse, à Vienne Estressin (Isère).
Il était employé et travailla pour un studio de photographie, puis pour une entreprise de textile.
Il s’engagea dans la Résistance dès 1942 et appartint Groupe FTPF Kléber-Valmy, secteur 6 (Vienne) du Rhône à partir du 15 août 1943. Il effectua plusieurs missions de sabotage.
Recherché par la Gestapo et ayant échappé de peu à l’arrestation le 25 mai 1944,
il fut affecté début juin au maquis nouvellement créé à Saint-Alban-de-Varèze, village de la commune de Vernioz (Isère), qui s’abritait dans une ferme inhabitée au lieu-dit "Buis Brot" ou "Les Biberots".
Le 18 juin 1944, vers 7h00, un fort parti de soldats allemands équipés de mitrailleuses et de canons attaqua la ferme et y mit le feu. Des onze maquisards qu’elle abritait, seuls quatre purent prendre la fuite. Les sept autres, dont Maurice Rostaing, périrent les armes à la main.

Il obtint la mention "Mort pour la France" et fut homologué membre des Forces françaises de l’Intérieur avec le rang de soldat de 1ère classe.

Il fut décoré de la Croix de guerre avec étoile d’argent et cité à l’ordre de la division à titre posthume.

Il fut enterré au cimetière communal d’Estrablin (Isère).

Son nom figure sur le monument érigé sur le lieu du massacre et sur le monument aux morts d’Estrablin.


Voir : Vernioz

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article220717, notice ROSTAING Maurice, Michel, Jean [Pseudonymes dans la Résistance : Franck et Laval] par Jean-Luc Marquer, version mise en ligne le 1er décembre 2019, dernière modification le 4 mai 2021.

Par Jean-Luc Marquer

Maurice ROSTAING
Maurice ROSTAING

SOURCES : Arch. dép. Rhône, Mémorial de l’oppression : 3808W 414 et 651 — SHD Vincennes, GR 19 P 69/17 et 69/38 ; GR 16 P 521289 — AVCC Caen AC 21 P 132982 (à consulter) —Jean-Daniel Berger, Comme un essaim de guêpes... Résistance et guérilla en R1, secteur VI Rhône-Isère, tome 1, Juin 1940-juin 1944, tome 2, Juin-septembre 1944, Impressions Modernes (Guilherand-Granges) ; 2001 - Mémoire des hommes — Mémorial GenWeb — État civil

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément