KRONIS Ferdinand

Par Jean-Louis Ponnavoy

Né le 22 juin 1894 à Moscou (Empire de Russie), victime civile des combats de la Libération morte le 25 août 1944 à Paris (VIIe) ; hôtelier ; victime civile.

Ferdinand Kronis était le fils de Jean et de Zina Bersin. Il était marié avec Marguerite Juliette Desbuisson et était domicilié 12 rue Domat, à Paris (Ve arr.) où il exerçait le métier d’hôtelier.
Il tomba mortellement blessé lors des combats de la Libération de Paris le 25 août 1944 dans la matinée, au niveau du 10 rue Danton dans le 6e arrondissement. Transporté à l’hôpital Laênnec, 42 rue de Sèvres, à Paris (VIIe arr.), il y décéda le jour même à 11h50.
Son nom figure sur la plaque commémorative à sa mémoire 10 rue Danton, à Paris (VIe).

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article220751, notice KRONIS Ferdinand par Jean-Louis Ponnavoy, version mise en ligne le 1er décembre 2019, dernière modification le 1er décembre 2019.

Par Jean-Louis Ponnavoy

SOURCES : Mémorial Genweb.— État civil (acte de décès).

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément