GODDARD Daniel

Par Jean-Luc Marquer

Né le 21 mai 1927 à Lyon IIème arr. (Rhône), massacré le 24 août 1944 à Vienne (Isère) ; employé de bureau ; victime civile

Plaque Montée Coupe-Jarret, Vienne
Plaque Montée Coupe-Jarret, Vienne
Source : photo Yannick Voyeaud, Geneanet, licence CC-BY-NC-SA 2.0 Creative Commons .

Daniel Goddard était le fils de Jean, Louis et de Marie, Joséphine, Félicie Bruyère.
Célibataire, il habitait avec sa mère, veuve, 3 rue des Clercs à Vienne (Isère).
Il était employé de bureau pour l’entreprise de maçonnerie Terry, rue Jean-Jacques Rousseau à Vienne.
Le 24 août 1944, vers 17 heures, il se rendit au bureau de poste, rue Victor Hugo, pour y déposer de l’argent. Il emprunta le chemin de Coupe-Jarret surplombant la gare qui était gardée par des soldats allemands.
À ce moment-là avait lieu une escarmouche entre maquisards et Allemands.
Daniel Goddard fut atteint en pleine poitrine par une balle tirée par un soldat allemand.
Il se réfugia chez Mme Marie Denolly où il mourut vers 17h30.

Daniel Goddard fut enterré le 27 août 1944 au cimetière de Pipet à Vienne.

Il obtint la mention "Mort pour la France".

Son nom figure sur une plaque commémorative apposée sur le lieu où il fut mortellement blessé.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article220840, notice GODDARD Daniel par Jean-Luc Marquer, version mise en ligne le 5 décembre 2019, dernière modification le 3 février 2021.

Par Jean-Luc Marquer

Plaque Montée Coupe-Jarret, Vienne
Plaque Montée Coupe-Jarret, Vienne
Source : photo Yannick Voyeaud, Geneanet, licence CC-BY-NC-SA 2.0 Creative Commons .

SOURCES : Arch. Dép. Rhône Mémorial de l’oppression : 3808 W 659 et 661 — Jean-Daniel Berger, Comme un essaim de guêpes... Résistance et guérilla en R1, secteur VI Rhône-Isère, tome 1, Juin 1940-juin 1944, tome 2, Juin-septembre 1944, Impressions Modernes (Guilherand-Granges) ; 2001 — Mémorial GenWeb — État civil

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément