DELMAS Robert, Louis [Pseudonyme dans la Résistance : Lucien]

Par Fabien Conord, Eric Panthou

Né le 29 juillet 1906 à Riom (Puy-de-Dôme), mort le 5 août 1960 à Riom ; ouvrier ; syndicaliste CGT ; membre du Parti communiste (PCF) ; résistant au sein des Francs-tireurs et partisans (FTP) ; conseiller municipal communiste de Riom.

Fils unique d’un père voyageur de commerce en articles de bureaux de tabac, Robert Delmas fut élève au collège Michel-de-l’Hospital à Riom. Il travailla quelque temps dans sa ville natale et se maria en 1928. Il eut trois enfants. Devenu ouvrier chez Michelin en 1933, il milita à la CGT et fut élu délégué du personnel en 1939. A la veille de la guerre, il avait été secrétaire des Jeunesses Communistes de Riom. Il a refusé de répondre au questionnaire de l’UD CGT demandant en décembre 1939 aux délégués CGT Michelin de dénoncer le pacte germano soviétique.
Lors de la mobilisation en septembre 1939, il fut affecté spécial.
En 1940, c’est lui qui sur ordre de Jean Chalus est chargé de reconstituer les JC de Riom. Il fait appel à Georges Cathalifaud, René Artaud. Avec eux et Jean-Marie Mayet il extrait des phrases du journal de l’ex PC et les placarde sur les murs de Riom, les poteaux. Robert Delmas est arrêté le 24 août 1940 pour apposition de placards et de tracts séditieux à tendance communiste et de restitution d’une section de JC dans l’arrondissement de Riom. "A bas Pétain-Bazaine", "Les jeunes de France ne seront pas les laboureurs de l’armée hitlérienne". Il est condamné à trois ans de prison et interné à Chambéry. De retour à Riom, il fut astreint à résidence, mais put prendre le maquis dans la région de Volvic. Il rejoignit ensuite à partir de décembre 1942 le camp Gabriel-Péri, à Biollet-Espinasse, 1103éme Compagnie FTP dont il devint le chef comme lieutenant "Lucien", aux côtés de Jean-Marie Fondras. A partir du 15 mai 1944, il devient chef du 102e Bataillon FTP qui remplace le Camp Gabriel-Péri. Il est durant la période de juillet août 1944 l’un des principaux adjoints de Jean Bac et participa à la préparation de l’évasion de 119 patriotes par les FTP le 13 août 1944.
Par la suite, Robert Delmas devint inspecteur des maquis FTP du Puy-de-Dôme. En juillet 1944, il était chef civil de la zone 4. C’est Delmas, en tant que Chef de Bataillon, ex Commissaire aux effectifs, ex commandant de la 4e zone du Puy-de-Dôme, qui est habilité à constitué le dossier d’homologation du Camp Gabriel-Péri comme formation FFI, en octobre 1947.
Delmas entra dans Riom à la tête du bataillon FTP lors de la libération de la ville.
En décembre 1945 il était président de la section de Riom de l’Amicale des anciens des maquis d’Auvergne. Il rédigea de nombreuses attestations dans les mois et années qui suivirent à l’attention des Résistants ayant servi au camp Gabriel-Péri pour faire valoir leurs droits ou ceux de leur famille.
Robert Delmas reprit son emploi chez Michelin, et milita de nouveau à la CGT. Il fut aussi élu conseiller municipal communiste de Riom, où il s’investit notamment dans les affaires sportives (il avait contribué, avant-guerre, à la mise en place de la section de rugby de la ville).
Une rue porte son nom à Riom.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article22086, notice DELMAS Robert, Louis [Pseudonyme dans la Résistance : Lucien] par Fabien Conord, Eric Panthou, version mise en ligne le 25 octobre 2008, dernière modification le 13 juin 2021.

Par Fabien Conord, Eric Panthou

SOURCES : Arch. dép. du Puy-de-Dôme : 1296W58 : Commissaire Moritz au Commissaire chef de la 6éme Brigarde régionale de police mobile, le 27 août 1940.— SHD Vincennes, 19 P 63/5 : liste des membres de la formation Gabriel-Péri ou 12e Bataillon comprenant 1103e, 1104e, 1105e et 1106e compagnie FTPF du Puy-de-Dôme, avec durée des services homologuées .— SHD Vincennes, 19 P 63/5  : état nominatif des cadres ayant appartenu au Camp Gabriel Péri ou 1103e Compagnie FTPF, signé Commandant Delmas, dit Lucien, 21 novembre 1947 .— SHV Vincennes, dossier de résistant de Robert delmas, GR 16 P 171116 (non consulté) .— Arch. dép. du Puy-de-Dôme, Dossier nominatifs d’attribution de la carte du combattant au titre de la résistance. Robert Delmas. 2546 W 973 (non consulté) .— Arch. dép. du Puy-de-Dôme, Dossier nominatifs d’attribution de la carte du combattant volontaire de la résistance. Robert Delmas. 2546 W 5209 (non consulté) .— Arch. dép. du Puy-de-Dôme, 2546 W 4742. Attestation de Robert Delmas pour dossier attribution carte CVR à Alexandre Claverie, 26 décembre 1945 .—Archives Henri Verde, CGT Michelin, Clermont-Ferrand. Délégués n’ayant pas répondu au questionnaire.—Résistance d’Auvergne, n° 40, octobre 1980. — Regards, 16 décembre 1994.—Jean Bac, Avec les maquisards, Aubière, Impr. Drouin, 1978.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément