SCIACQUA Moderno [Pseudonyme dans la Résistance : Moderne]

Par Antonio Bechellloni, Jean-Luc Marquer

Né le 25 novembre 1919 à Capannori (Italie) ; arrêté par les Allemands le 1er septembre 1944 à Vienne (Isère) et tué le même jour par un obus américain qui atteignit le véhicule dans lequel il était transporté ; ouvrier tailleur ; homologué Forces françaises de l’Intérieur et interné résistant.

Moderno SCIACQUA
Moderno SCIACQUA

Moderno Sciacqua était le fils de Maurizio et d’Emma Di Pasqua.
Il épousa Marie De Gregori. Ils eurent un fils, Hervé, en 1941.
La famille habitait 27 rue Maugiron à Vienne (Isère) où Moderno Sciacqua était ouvrier tailleur.
Il pratiquait également la course cycliste.
Il rejoignit la Résistance à partir de novembre 1942, faisant partie des Groupes Francs dirigés par Pierre Balme, puis du secteur 6 (Vienne) de l’AS-Rhône à partir du 15 avril 1944.
Le 1er septembre 1944, jour de la Libération de Vienne, Moderno Sciacqua se trouvait sur la route nationale n° 7 à la sortie nord de Vienne avec trois camarades.
Le petit groupe fut arrêté par des soldats allemands.
Après avoir été fouillés, les quatre jeunes gens durent monter dans un car qui revint vers Vienne.
Arrivé au niveau du "nouveau pont" le car fut attaqué par un char américain.
Un obus mit le feu au véhicule et trois des quatre jeunes profitèrent de la confusion pour s’échapper.
Moderno Sciacqua n’eut pas cette chance et mourut carbonisé dans le car.

Il obtint la mention "Mort pour la France" et fut homologué membre des Forces françaises de l’Intérieur et interné résistant pour la journée du 1er septembre 1944. (certificat de validation des services daté du 17 janvier 1956).

Il fut enterré au cimetière de Pipet à Vienne.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article220879, notice SCIACQUA Moderno [Pseudonyme dans la Résistance : Moderne] par Antonio Bechellloni, Jean-Luc Marquer, version mise en ligne le 5 décembre 2019, dernière modification le 2 mai 2021.

Par Antonio Bechellloni, Jean-Luc Marquer

Moderno SCIACQUA
Moderno SCIACQUA

SOURCES : Mémorial de l’oppression : 3808 W 659 — SHD Vincennes, GR 19 P 69/17 ; GR 16 P 542097 — AVCC Caen, AC 21 P 150087 et AC 21 P 673548 (à consulter) — Vienne libre, n°3, 16 septembre 1944 — Pia Carena Leonetti, Les Italiens du maquis, Paris, Les Éditions mondiales, 1968 —Mémoire des hommes — État civil de la ville de Vienne

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément