BOUDET Émile, Alfred

Par Patrick Bec

Né le 21 février 1911 à Fontenay-sous-Bois (Val-de-Marne, ex Seine), mort des suites de ses blessures le 9 juin 1944 à Saint-Flour (Cantal) ; agriculteur ; résistant au sein des forces françaises de l’intérieur (FFI).

Émile Boudet, fils de Louise Boudet, s’était marié à Yronde-et-Buron (Puy-de-Dôme) le 21 octobre 1933 avec Marie, Jeanne, Marguerite Bonnard née à Buron le 24 août 1913. Ils exploitaient tous les deux la ferme dont ils étaient propriétaires dans cette commune.
En 1944 il s’était engagé dans la Résistance FFI et devait vraisemblablement rejoindre le maquis du Mont-Mouchet.
Il est mort le 9 juin 1944 à Saint-Flour, place de la Halle, des suites de ses blessures, la veille du début des affrontements de la Margeride.

Nous n’avons encore rien découvert pour préciser les circonstances exactes de son exécution mais le SHD de Caen indique qu’il est "Mort pour la France" et qu’il était FFI.
Émile Boudet avait 33 ans.

Son nom est gravé sur le monument aux Morts de Yronde-et-Buron.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article220977, notice BOUDET Émile, Alfred par Patrick Bec, version mise en ligne le 10 décembre 2019, dernière modification le 25 avril 2021.

Par Patrick Bec

SOURCES : Arch. dép. du Puy-de-Dôme, 908 W 496 : liste des fusillés, des massacrés dans la région du Puy-de-Dôme, 1er mars 1945 .— AVCC Caen, AC 21 P 28874. Dossier Alfred, Emile Boudet (non consulté) . — Eugène Martres, Le Cantal de 1939 à 1945 - Les troupes allemandes à travers le Massif Central, Cournon, De Borée 1993 . — MémorialGenWeb .— État civil (AD 15, Geneanet).

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément