WITTMER René, Émile, Arsène

Par Jean-Louis Ponnavoy

Né le 14 mai 1922 à Bourogne (Territoire de Belfort), exécuté sommairement à Crotenay (Jura) le 5 août 1944 ; résistant des Forces françaises de l’intérieur (FFI).

René Wittmer était le fils de Émile Jules Louis, ouvrier tuilier et de Jeanne Marie Zoé Druot. sans profession.
Il entra dans la Résistance au maquis du Jura et aux Forces françaises de l’intérieur (FFI).
Le 5 août 1944 vers quinze heures, les Allemands investirent Crotenay et raflèrent une cinquantaine de personnes qu’ils alignèrent le long du mur de la scierie Pouillard, dont le camion était emprunté toutes les nuits par les maquisards pour aller faire des sabotages. Était-ce la raison de cette rafle ? Les otages durent rester pendant quatre heures les mains en l’air avant d’être libérés.
René Wittmer se trouvait à ce moment là dans le village avec un autre jeune maquisard Roger Viard. Ils furent arrêtés ainsi que deux habitants du village, Albert Reverchon et Eugène Reverchon et fusillés avec eux devant le café Ayel qui fut incendié ainsi que trois autres habitations.
Il obtint la mention « Mort pour la France » le 5 mars 1958.
René Wittmer fut homologué comme soldat des Forces françaises de l’intérieur (FFI) et obtint le titre de "Déporté et interné résistant" (DIR), dossier SHD Vincennes GR 16 P 603764.
Son nom figure sur le monument aux morts, à Belfort (Terr. De Belfort).

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article221016, notice WITTMER René, Émile, Arsène par Jean-Louis Ponnavoy, version mise en ligne le 10 décembre 2019, dernière modification le 8 juillet 2021.

Par Jean-Louis Ponnavoy

SOURCES : Le Progrès du Jura du 7 août 2015, Souvenir : le 5 août 1944, quatre hommes du village sont fusillés.— Bulletin municipal Crotenay notre village Histoire locale 5 août 1944.— Mémorial Genweb.— État civil (acte de naissance).

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément