PÉRIER Henri

Par Jean-Louis Ponnavoy

Né le 24 septembre 1902 à Frayssinet-le-Gélat (Lot), mort à l’hôpital le 23 août 1944 des suites de blessures ; chauffeur ; résistant des Forces françaises de l’intérieur (FFI).

Henri Périer était le fils de Frédéric et de Adeline Nalet. Il était domicilié 180 rue Nationale, à Paris (XIIIe arr.) et exerçait le métier de chauffeur. Il était marié avec Joséphine Franc.
Il entra dans la résistance aux Forces françaises de l’intérieur et participa aux combats de la Libération de Paris. Il tomba mortellement frappé sur la barricade 254 rue Lecourbe, à Paris (XVe arr.) le 23 août 1944. Conduit à l’hôpital Boucicaut 78 rue de la Convention à Paris (XVe arr.), il y décéda à 21h40.
L’acte de décès fut dressé le 25 août 1944 sur la déclaration d’Yves Le Page, 39 ans, employé à l’hôpital Necker, 149 rue de Sèvres, à Paris (XVe arr.)
Il obtint la mention « Mort pour la France » transcrite sur l’acte de décès le 24 février 1945 et fut homologué au grade de sergent des Forces françaises de l’intérieur (FFI) mention transcrite sur l’acte le 2 février 1953.
Son nom figure sur la plaque commémorative 182 rue nationale, à Paris (XIIIe arr.) et sur la plaque commémorative à sa mémoire 254 rue Lecourbe, à Paris (XVe arr.).

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article221061, notice PÉRIER Henri par Jean-Louis Ponnavoy, version mise en ligne le 11 décembre 2019, dernière modification le 11 décembre 2019.

Par Jean-Louis Ponnavoy

SOURCES : Mémorial Genweb.— État civil (acte de décès n° 2779).

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément