COHADE André, Jean [pseudonyme dans la résistance : Mimile]

Par Patrick Bec

Né le 4 décembre 1922 à Montferrand, commune de Clermont-Ferrand (Puy-de-Dôme), tué le 29 juin 1944 à Chalinargues (Cantal) ; ouvrier à l’AIA ; résistant au sein des Forces françaises de l’Intérieur (FFI).

André, Jean Cohade était le fils de Amable, Marie, Antony Cohade et de Anne Catherine Decombas. En 1944 André Cohade habite à Gerzat (Puy-de-Dôme) et il est célibataire et certainement salarié à l’atelier industriel de l’aéronautique (AIA), implanté à Aulnat.

Vraisemblablement réfractaire au STO, il s’est engagé dans la Résistance et devient adjudant-chef des Corps Francs dans la compagnie Petit-Jean sous le nom de guerre Mimile.

Après le 20 juin 1944 et une importante démobilisation des Auvergnats, les compagnies de résistants se dispersèrent et chaque groupe prit souvent le nom de son chef, rappelle Eugène Martres. La 1re compagnie devint la compagnie Michel (Bapt). Elle passa la fin juin et le début juillet 1944 dans la commune d’Albepierre, puis se déplaça fin juillet à Mouret de Chalinargues. La Vaissière raconte ce qu’il s’est passé à Chalinargues le 29 juin 1944 : « Quelques jeunes du maquis délibéraient dans une maison lorsqu’un détachement allemand de cent hommes environ arriva soudainement et cerna le bourg. Les jeunes essayèrent-ils de fuir ? Voulurent-ils pour cela utiliser une de leurs voitures stationnées sur la place ? Quatre d’entre eux furent tués, trois dans la rue, un dans une prairie.Les corps de AndréCohade, André Vacher, Gabriel Cueille et Raoul Seguin ne devaient être relevés que le lendemain soir et conduits au cimetière sans honneur. »

André, Jean Cohade a été tué au combat le 29 juin 1944. Il avait 22 ans.

Son acte de décès porte la mention "Mort pour la France".

Le nom de André, Jean Cohade est gravé sur les plaque et stèle commémoratives de l’atelier industriel de l’aéronautique de Clermont-Ferrand, ainsi que sur le monument commémoratif du Mont-Dore (Puy-de-Dôme).

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article221062, notice COHADE André, Jean [pseudonyme dans la résistance : Mimile] par Patrick Bec, version mise en ligne le 11 décembre 2019, dernière modification le 16 avril 2021.

Par Patrick Bec

SOURCES : SHD Vincennes, dossier de résistant de André, Jean Cohade : GR 16 P 135573 (non consulté) .— AVCC Caen, dossier André, Jean Cohade : AC 21 P 46810 (non consulté). .— Eugène Martres, Le Cantal de 1939 à 1945 - Les troupes allemandes à travers le Massif Central, Cournon, De Borée 1993 .— Jean Favier, Lieux de mémoire et monuments du souvenir, Albédia, Aurillac 2007 .— Mgr de La Vaissière, Les journées tragiques dans le diocèse de Saint-Flour, Imprimerie Clavel, Saint-Flour 1944 .— Archives Départementales 15 (État civil) .— MémorialGenWeb

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément