CINIER Louis, Albert

Par Jean Belin

Né le 11 janvier 1920 à Saint-Vallier (Saône-et-Loire), mort le 31 décembre 2009 à Figeac (Lot) ; ouvrier du bâtiment à Dijon ; syndicaliste CGT de la Côte-d’Or ; conseiller prud’hommes de Dijon ; résistant au sein des Forces françaises de l’intérieur (FFI).

Fils d’André Louis Cinier, syndicaliste CGT puis de FO des Tabacs, et de Claudine Germain, Louis Cinier qui résida chez ses parents à Dijon avant la guerre, prit son adhésion à la CGT en 1938. Mécanicien, puis ouvrier menuisier aux établissements Poignant-Bresseau à Dijon, Louis Cinier, s’engagea comme volontaire pour la durée de la guerre le 1er septembre 1944 au sein des Forces françaises de l’intérieur (FFI) dans le 2e régiment du Morvan, qui passa dans le Régiment de Bourgogne, Cie hors rang (CHR). Démobilisé le 29 décembre 1945, il se retira à Dijon et reprit son emploi de menuisier. Il fut membre du bureau du syndicat CGT du bâtiment de Dijon, qui le mandata comme administrateur de l’office de la prévention du bâtiment et des travaux publics. Il fut élu délégué et secrétaire du Comité d’Entreprise de son établissement. Il fut élu conseiller prud’hommes à Dijon sur une liste présentée par la CGT et sans interruption lors des élections de 1961 à 1979. Domicilié au 187 bis rue d’Auxonne à Dijon en 1954.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article221098, notice CINIER Louis, Albert par Jean Belin, version mise en ligne le 13 décembre 2019, dernière modification le 13 décembre 2019.

Par Jean Belin

SOURCES : Arch. IHS CGT 21. — Le Régiment de Bourgogne et ses 2150 FFI côte-d’oriens volontaires, Gilles Hennequin, édition 2006. — Annuaire des amicales des anciens combattants des 35e et 235e RI. – 49e RIT de Paris – Belfort – Dijon, édition de 1966, fonds Gilles Hennequin. — Arch. Départementales de la Côte-d’Or, recensement de la population, fiche de recrutement militaire. — Etat civil, mairie de St-Vallier.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément