SULAK Ladislaz dit Léon [pseudonyme dans la résistance : La Braconne]

Par Eric Panthou

Né le 11 avril 1925 à Drienau (République Tchèque), mort au combat le 11 juin 1944 à Clavières (Cantal) ; mineur ; résistant au sein des Forces françaises de l’intérieur (FFI).

Fils de Michel et de Juliana, Ladislaz, dit Léon Sulak était mineur et vivait à Charbonnière-les-Mines (Puy-de-Dôme) où vivait également sa mère. Il était célibataire.

Il rejoignit la 23ème Compagnie FFI stationné dans le secteur du viaduc de Garabit à partir du 15 mai 1944 sous le commandement du capitaine Denis puis à partir du 29 juin le Corps franc de Fridefont (Cantal) sous le commandement du capitaine Marius. Il a été tué lors des combats du Mont-Mouchet à Clavières le 11 juin 1944. Il était soldat de 1ère classe.

Reconnu “Mort pour la France”, homologué FFI du 15 mai au 11 juin 1944. Le 28 juin 1954, il a reçu à titre posthume la carte de combattant volontaire de la Résistance (CVR). En raison de sa situation d’émigrée, sa mère ne put obtenir de l’État tchécoslovaque les documents d’état-civil attestant l’identité de son fils.

Son nom figure sur le Monument aux Morts de Charbonnière-les-Mines.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article221145, notice SULAK Ladislaz dit Léon [pseudonyme dans la résistance : La Braconne] par Eric Panthou, version mise en ligne le 13 décembre 2019, dernière modification le 16 avril 2021.

Par Eric Panthou

SOURCES : Arch. dép. du Puy-de-Dôme, 2546 W 9270. Dossier demande attribution carte CVR pour Léon Sulak .— AVCC Caen, AC 21 P 156706. Dossier Léon Sulak (non consulté) .— SHD Vincennes, GR 16 P 558730. Dossier Léon Sulak (non consulté) .— Mémoire des Hommes .— Mémorialgenweb.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément