RIZZA Alphonse

Par Jean-Louis Ponnavoy

Né le 6 avril 1915 à Corlier (Ain), massacré le 9 février 1944 à Nivollet-Montgriffon (Ain) ; cultivateur ; victime civile.

Alphonse Rizza était le fils de Roch, âgé de 49 ans et de Angèle Barbier, âgée de 37 ans, tous deux cultivateurs. Il était domicilié à Corlier et exerçait le métier de cultivateur.
Le 5 février 1944 fut lancée par l’ennemi, l’Opération Korporal (Caporal) destinée à éradiquer les maquis de l’Ain et du Haut-Jura. Les Allemands arrivèrent à Corlier le 7 vers 9h30 et effectuèrent une rafle parmi les habitants qui étaient accusés d’avoir ravitaillé le maquis. Huit hommes furent exécutés à Corlier et Alphonse Rizza fut abattu à Montgriffon, hameau de Nivollet, commune attenante, en tentant de s’enfuir le 9 février à seize heures
L’acte de décès fut dressé le 13 février 1944 sur la déclaration de Joseph Monteillard, âgé de 58 ans, garde champêtre à Montgriffon.
Il fut inhumé dans le cimetière de Corlier (Ain).
Son nom figure sur le monument aux morts 1939-1945, à Corlier (Ain).

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article221186, notice RIZZA Alphonse par Jean-Louis Ponnavoy, version mise en ligne le 14 décembre 2019, dernière modification le 30 juin 2021.

Par Jean-Louis Ponnavoy

SOURCES : Musée de la Résistance Nantua, La population subit : Opération "Korporal" Ain.— Musée de la Résistance Nantua, Corlier.— Service historique de la Défense, Caen AC 21 P 393546 ​(nc). — Arch. Ain, recensement de population à Corlier en 1931. — Le livre noir des crimes Nazis dans l’Ain pendant l’Occupation, Les éditions du Bastion, p. 90. — Mémorial Genweb.— recensements de population 1931.— État civil (acte de décès).

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément