DELPECH Pierre, Claude [alias "Renée" et "Blanchard", pseudonymes de Résistance, le second au maquis d’Ols]

Par Claude Pennetier

Né le 16 août 1922 à Salvagnac-Cajarc (Aveyron), mort le 5 octobre 1994 ; médecin ; résistant ; maire communiste de Decazeville (Aveyron) élu en 1977.

Cliché fourni par Jean Costumero
Cliché fourni par Jean Costumero

Fils d’un instituteur et d’une institutrice, Pierre Delpech fit ses études de médecine à Toulouse. Insoumis aux Chantiers de jeunesses, entra au Parti communiste et dans la Résistance en 1942 (il a été un des responsables clandestins du PC et des FTPF légaux à Decazeville avec Henri Garcia) avec qui il fit partie d’un "triangle" de direction. Il participa, avec Garcia à l’exécution en pleine rue, le 9 mars 1944, du commissaire de police de Decazeville, Georges Roche, à qui les résistants reprochaient son zèle collaborationniste. Après cette action, il gagna le maquis (FTPF) d’Ols (Aveyron). sous le nom de Blanchard.

Il se maria en décembre 1945 à Toulouse puis, divorça à Carjac en juin 1948.
Chirurgien, il fut élu conseiller municipal communiste de Decazeville, il en devint maire en 1977. Il fut élu conseiller général en 1976. En rupture avec le PCF en 1979, il se présenta aux élections sous l’étiquette divers gauche avant de se rapprocher de la majorité départementale de centre-droit.
Le centre hospitalier de Decazeville porte son nom.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article22126, notice DELPECH Pierre, Claude [alias "Renée" et "Blanchard", pseudonymes de Résistance, le second au maquis d'Ols] par Claude Pennetier, version mise en ligne le 25 octobre 2008, dernière modification le 14 août 2019.

Par Claude Pennetier

Cliché fourni par Jean Costumero
Cliché fourni par Jean Costumero

SOURCES  : Le Monde, 7 octobre 1994. — État civil de Salvagnac-Cajarc. — Note d’André Balent. — Jean Costumero, De Decazeville au Val d’Aran, op.cit.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément