MATHIEU Fernand, Jules

Par Jean-Louis Ponnavoy, Jean-Luc Marquer

Né le 10 octobre 1924 à Colombe (Isère), mort en action le 21 juin 1944 à Merlas (Isère) ; sans profession connue ; résistant de l’Armée secrète, homologué Forces françaises de l’intérieur (FFI).

Fernand Mathieu était le fils de Pétrus et de Marie Joséphine Laurent.
Il était marié avec Thérèse Laurent et domicilié à Colombe (Isère).
Réfractaire au STO, il entra dans la Résistance au groupe baptisé "Azur" et dirigé par Élysée Billon-Laroute, qui allait devenir maire de Merlas le 26 août 1944 se mit en place dans le secteur de Saint-Sixte, relevant du secteur 2 de l’AS-Isère.
En avril 1944, le mouvement reçut des armes par un parachutage des alliés, mais suite à une dénonciation, les combattants furent menacés par les troupes allemandes et le château de Saint-Sixte fut considéré par l’ennemi comme étant le quartier général de la Résistance. Le 21 juin 1944 le village fut investi et le château incendié par les soldats allemands.
Fernand Mathieu fut capturé et exécuté par l’ennemi au lieu-dit "Le Courra" le 21 juin 1944 au hameau de Saint-Sixte, à Merlas (Isère).
Il est inhumé à la Nécropole nationale de La Doua, carré A, rang 17, tombe 41, à Villeurbanne (Rhône).
Il fut homologué comme soldat des Forces françaises de l’intérieur (FFI).
Son nom figure sur le monument commémoratif, à Merlas et le monument aux morts à Colombe (Isère).

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article221348, notice MATHIEU Fernand, Jules par Jean-Louis Ponnavoy, Jean-Luc Marquer, version mise en ligne le 18 décembre 2019, dernière modification le 2 mai 2021.

Par Jean-Louis Ponnavoy, Jean-Luc Marquer

SOURCES : SHD Vincennes, GR 19 P 38/6 et 38/7 ; GR 16 P 403248 (à consulter) — AVCC Caen, AC 21 P 90674 (à consulter) — Wikipédia, monographie Merlas.— Mémorial GenWeb.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément