SUIRE Joseph, Louis , Théophile

Par Annie Pennetier

Né le 9 janvier 1914 à Grandchamp (Morbihan), mort en action le 20 août 1944 à Paris (XVe arr.) ; gardien de la paix ; résistant Honneur de la Police, FFI.

Joseph Suire était le fils de Clément Georges Suire et de Amélie Adèle Rabaud. Il fit son service militaire dans le 18e régiment du Génie, spécialité radio, à partir du 25 avril 1932, réengagé pour trois ans, il fut démobilisé le 7 février 1937 en tant que 1ère classe, et affecté spécial en 1939, car membre de la Police. Domicilié 20 rue de la Glacière à Paris (XIIe arr.), il était marié depuis le 28 novembre 1935 à Paris (XVIe arr.) Eugénie Reisacher et père de trois jeunes enfants.
Gardien de la Paix du commissariat parisien du VIIe arr., Joseph Suire fut blessé mortellement lors d’un engagement contre les soldats allemands le 20 août 1944 dans les combats de la Libération de Paris, avenue des Gobelins. Atteint d’une balle au coeur et une au cou, il mourut lors de son transfert à l’hôpital Necker, 151 rue de Sèvres, Paris (XV arr.)
Le 25 août 1946, le commissaire divisionnaire, Armand Founet dit Anthoine, chef du mouvement de résistance Honneur de la Police, attesta de sa participation aux combats des 19 et 20 août 1944, en tant que commandant d’une section.

Son corps repose dans le carré militaire du cimetière de Pantin.
Il a été reconnu Mort pour la France et homologué sergent FFI (service du 10 ou 15 août 1944) au grade de sergent (JO du 15 mai 1947)..
Reconnu Mort pour la France, Joseph Suire a été décoré de la Croix de guerre et de la Légion d’honneur à titre posthume.

Son nom est gravé sur les plaques commémoratives de la Préfecture de Police (Paris IVe arr.), musée de la Police (Paris Ve arr.), du commissariat central de police Paris VIIe arr. ainsi que sur celle apposée 38-40 avenue des Gobelins.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article221399, notice SUIRE Joseph, Louis , Théophile par Annie Pennetier, version mise en ligne le 19 décembre 2019, dernière modification le 5 janvier 2021.

Par Annie Pennetier

SOURCES : SHD Vincennes GR 16 P 558682. — Mémoire des hommes. — mémorialGenweb.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément