EVREUX Albert

Par Jean-Louis Ponnavoy

Né le 27 février 1925 à Montréal-la-Cluse (Ain), exécuté sommairement le 13 juillet 1944 à Chevillard (Ain) ; cultivateur ; résistant de l’armée secrète (AS) et des Forces françaises de l’intérieur (FFI).

Albert Evreux était le fils de Charlotte Tofful qui était domiciliée en 1944 6, rue du Maquis à Nantua. Il était célibataire et exerçait le métier de cultivateur.
Il entra dans la Résistance et rejoignit le maquis en 1943 au sein du groupe "René II" puis l’armée secrète (AS) de la Combe du Val.
Le 11 juillet 1944, l’ennemi lança sa 3e grande offensive militaire baptisée "Opération Treffenfeld" contre les maquis de l’Ain et du Haut-Jura.
Albert Evreux fut fait prisonnier dans les combats du 13 juillet 1944 et fut immédiatement fusillé par l’ennemi alors qu’il tentait de s’enfuir, à Chevillard (Ain).
L’acte de décès fut dressé le 2 août 1944 à Chevillard et transcrit le 21 novembre 1944 à Nantua.
Sa dépouille fut inhumée à Chevillard puis transférée au cimetière de Montréal-la-Cluse (Ain) dans la concession de la famille.
Il obtint la mention « Mort pour la France » et fut homologué comme soldat des Forces françaises de l’intérieur (FFI) et au titre de "Déporté et interné résistant" (DIR), [SHD Vincennes dossier GR 16 P 213150] par décisions ministérielles des 24 avril 1946 et 4 juin 1956.
Il fut décoré à titre posthume de la Croix de guerre avec étoile d’argent et de la Médaille de la Résistance.
Son nom figure sur les monuments aux morts, à Chevillard et Nantua (Ain).

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article221516, notice EVREUX Albert par Jean-Louis Ponnavoy, version mise en ligne le 24 décembre 2019, dernière modification le 27 juin 2021.

Par Jean-Louis Ponnavoy

SOURCES : Musée de la Résistance 1940-1945 en ligne, Données extraites du CD(DVD)-ROM : La Résistance dans l’Ain et le Haut-Jura (2013).— Wikipédia Offensive Treffenfeld.— Mémorial Genweb.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément