COURTINAT Jean

Par Eric Panthou

Né le 24 juin 1909 à Lempdes (Puy-de-Dôme), mort au combat le 14 avril 1945 à Obenheim (Bas-Rhin) ; résistant au sein de l’ORA puis membre de la Première Arme, 8ème Régiment des Dragons.

Fils de Pierre Courtinat, cultivateur et de Marie Alexandrine Glomond, Jean Courtinat se maria le 11 octobre 1930 à Clermont-Ferrand (Puy-de-Dôme) avec Alice Antoinette Dutheil. Il était alors Maréchal des Logis au 353ème Régiment d’artillerie et habitait Lempdes, à une dizaine de kilomètres de Clermont-Ferrand.

Il rejoignit la Résistance en intégrant le Groupement Allard, relevant de l’Organisation de résistance de l’Armée (ORA) du Cantal jusqu’au 24 août 1944 et la libération du Cantal. Puis il s’engagea au sein de la Première armée. Le 8ème Régiment des Dragons intégra nombre d’anciens membres du Groupement Allard. Il participa à l’offensive des Vosges puis à la campagne d’Alsace. C’est au cours de ces combats qu’il fut tué le 14 avril 1945 à Obenheim (Bas-Rhin). Son décès a été constaté à Strasbourg.

Il a été reconnu « Mort pour la France », homologué FFI pour la période du 14 juillet au 24 août 1944.

Son nom figure sur le monument aux Morts de Clermont-Ferrand.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article221540, notice COURTINAT Jean par Eric Panthou, version mise en ligne le 12 janvier 2022, dernière modification le 18 février 2022.

Par Eric Panthou

SOURCES : SHD, Vincennes, GR 16 P 174200, dossier résistant (nc). — GR 19 P 15/35 : ORA : Groupement Allard 8e Dragons. — AVCC Caen, AC 21 P 109670, dossier Jean Courtinat (nc). — Mémorialgenweb. — État civil Clermont-Ferrand.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément