MIEUSSET Marcel, Alfred

Par Jean-Louis Ponnavoy

Né le 21 février 1921 à Gaillard (Haute-Savoie), mort en action le 12 juillet 1944 à Songieu (Ain) ; maraîcher ; résistant des Forces françaises de l’intérieur (FFI).

Marcel Mieusset était le fils de Jeanne Mieusset, maraîchère. Il était était domicilé à Gaillard, au quartier de Vallard-Sud où il exerçait le métier de maraîcher avec sa mère.
Il épousa Jeanne Rastetter le 18 novembre 1942 à Corbonod (Ain).
Il entra dans la Résistance à l’armée secrète (AS) de l’Ain, Secteur C 3 Valromey, à la compagnie de Richemond.
Le 11 juillet 1944 l’ennemi déclencha sa 3e grande offensive baptisée "Opération Treffenfeld" destinée à éradiquer les maquis de l’Ain et du Haut-Jura.
Marcel Mieusset fut tué lors de l’assaut des troupes allemandes sur le col de Richemond le 12 juillet 1944 à la Grange Ronger, à Songieu (Ain).
Il est inhumé dans le carré militaire, carré A, allée 2, place 2 du cimetière communal, à Gaillard (Haute-Savoie).
Il obtint la mention « Mort pour la France » et fut homologué comme soldat des Forces françaises de l’intérieur (FFI).
Il reçut une citation à l’Ordre de la Division avec attribution de la Croix de guerre avec étoile d’argent, à titre posthume à Lyon le 7 juin 1945. Il est titulaire de la carte de "Combattant Volontaire de la Résistance" (CVR) délivrée le 21 septembre 1953.
Son nom figure sur une stèle érigée sur le lieu de sa mort, sur le monument commémoratif du maquis de Richemond, à Chanay, sur le monument de la Résistance de Belmont, à Belmont-Luthézieu (Ain) et sur le monument aux morts, à Gaillard (Haute-Savoie). Une rue de Gaillard porte son nom.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article221549, notice MIEUSSET Marcel, Alfred par Jean-Louis Ponnavoy, version mise en ligne le 26 décembre 2019, dernière modification le 19 janvier 2022.

Par Jean-Louis Ponnavoy

SOURCES : Musée de la Résistance 1940-1945 en ligne, Données extraites du CD(DVD)-ROM : La Résistance dans l’Ain et le Haut-Jura (2013).— Gilbert Gointhier, Le maquis de Richemond Maquis de l’Ain d’avril à septembre 1944, Éd. de l’Astronome, Thonon-les-Bains, 2020, p. 42. — Mémorial Genweb.— Recensements de population années 1921 à 1936.— Geneanet.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément