FUGIER Aimé, Jacques [pseudonymes dans la résistance : Mémé, Fernandel]

Par Henri-Ferréol Billy, Eric Panthou

Né le 9 août 1925 à Meillard (Allier), exécuté sommairement le 7 août 1944 à Busset (Allier) ; cultivateur ; Résistant, membre des Francs-tireurs et partisans (FTP).

Fils d’Etienne, né à la Ferté-Hauterive (Allier) et de Jeanne, née Blanchet, tous les deux cultivateurs au Colombier, commune de Meillard (Allier), Aimé Fugier devint lui-même cultivateur au domicile familial, le Bel Air, commune de Monétay-sur-Allier.

Pendant l’été 1943, Aimé Fugier était membre du corps-franc de Besson/Bresany, 4e groupe du détachement A du camp FTP Hoche qui fut dissout en septembre 1943. Il aurait apparemment rejoint le camp Danielle Casanova le 1er juillet 1944.

Le témoignage de sa grand-mère permet d’affirmer qu’il a été arrêté vers 5 heures du matin le 1er août 1944 au domicile familial de Monétay-sur-Allier. Il fut arrêté par une cinquantaine d’homme appartenant à la Schutzpolizei, en garnison à l’Hospice des Vieillards à Saint-Pourçain-sur-Sioule (Allier). 7 autres camarades furent arrêtés ce même matin dans le secteur. Après une journée ou deux passées à l’Asile, lui et ses cinq camarades arrêtés le même jour, devaient être emmenés au siège du SD à Vichy, hôtel du Portugal, pour y être interrogés.

Avec 6 de ses camarades et 5 autres Résistants, il est exécuté le 7 août 1944 à Busset (Allier) par un détachement de SS, après avoir été envoyé à la Gestapo de Vichy. La fosse commune ne fut découverte que le 26 août 1944.

Son corps sera formellement identifié en février 1946.

Reconnu "Mort pour la France" par jugement du tribunal de Cusset, il a reçu à titre posthume l’ordre de la libération par décret du 8 septembre 1961 (JO 22 septembre 1961).

Son nom figure à Saint-Yorre sur le Monument des fusillés du 7 août 1944 et sur une plaque commémorative de l’église Saint-Éloi, nommé par erreur Fucier. Une cérémonie a lieu chaque année en hommage à ces onze morts pour la France.
Il figure aussi sur le monument aux Morts à Monétay-sur-Allier.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article221559, notice FUGIER Aimé, Jacques [pseudonymes dans la résistance : Mémé, Fernandel] par Henri-Ferréol Billy, Eric Panthou, version mise en ligne le 27 décembre 2019, dernière modification le 8 janvier 2022.

Par Henri-Ferréol Billy, Eric Panthou

SOURCES : SHD Vincennes : GR 16 P 236774. Dossier Aimé FUGIER (non consulté) .— AVCC Caen : AC 21 P 188063. Dossier Aimé FUGIER (non consulté) .— Arch. dép. du Puy-de-Dôme, 908 W 464 : Saint-Yorre, participation du 18é Bataillon SS à des exécutions .— André Sérézat, Et les bourbonnais se levèrent, 1984 .— Mémorialgenweb .— état-civil Meillard.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément