ROBERT Marcel

Par Eric Panthou

Né le 10 avril 1909 à Saint-Jeures (Haute-Loire),exécuté sommairement par fusillade le 22 avril 1944 à Araules ; cultivateur ; victime civile.

Fils de Pierre, cultivateur, et de Marie née Bourette, ménagère, Marcel Robert était lui-même cultivateur à Araules (Haute-Loire). Il eut trois frères et une sœur. Il avait épousé Marcelle Moranne.

Le 22 avril 1944, un convoi militaire de trois voitures suivies d’une poignée de camions, en provenance d’Yssingeaux, et très bien informé s’arrête à l’entrée du bois au pied du suc d’Achon à la recherche de maquisards du réseau Wodli.
Les Allemands mènent des recherches dans tout le village. Après un échange de coups de feu, trois maquisards Joseph Chabanne, Marius Lisiak et Roland Baiocchi sont pris. Le convoi prend la direction de « Recharinges » pour piéger le maquis de « Chièze ». Une trentaine d’hommes encerclent la ferme Héritier, aujourd’hui disparue, et surprennent deux maquisards : Salvador Janello et Joachim Gomez ; trois autres réussirent à s’échapper. André et Marc Valla sont également arrêtés. La majorité de la troupe se dirige ensuite vers « la Bâtie ». Là, tout bascule.

Fortement alcoolisés les miliciens saccagent, brûlent et tuent. Robert Marcel qui se rend à la scierie des Sagnes avec un chargement de bois est abattu ainsi que Charles Nouvet, un ancien combattant de 14/18 qui se trouve sur sa montée de grange. Les Allemands le soupçonnaient d’abriter des "terroristes". Ne trouvant rien dans sa grange, dépités, ils l’abattirent sur la montée de la grange.

Charles Nouvet est mort le 22 avril 1944 à Araules.
Il a été reconnu "Mort pour la France. Il doit vraisemblablement être considéré comme victime civile, ne disposant pas de dossier de résistant.

Son nom figure sur la stèle commémorative en mémoire des 9 tués d’Araules.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article221585, notice ROBERT Marcel par Eric Panthou, version mise en ligne le 28 décembre 2019, dernière modification le 16 avril 2021.

Par Eric Panthou

Arch. dép. du Puy-de-Dôme, 908 W 117 : Araules, Saint-Jeures, assassinats .— Araules : l’histoire tragique du 22 avril 1944 racontée par les Amis de l’Auze [en ligne] https://www.lacommere43.fr .— Fernand Boyer, Témoins de pierre du sang versé. Les monuments de la résistance en Haute-Loire, Le Puy, éditions de la Société académique, 1983 .— Généanet .— état civil Araules

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément