ROYET Paul, Maurice

Par Jean-Louis Ponnavoy

Né le 18 avril 1923 à Digoin (Saône-et-Loire), mort en action le 2 août 1944 à Saint-Micaud (Saône-et-Loire) ; radio-électricien ; résistant des Forces françaises de l’intérieur (FFI).

Paul Royet était le fils de Pierre et de Léonie Théry. Il était célibataire et domicilié Grande rue, à Chalon-sur-Saône où il exerçait le métier de radio-électricien.
Il entra dans la Résistance aux Forces françaises de l’intérieur (FFI).
Le 2 août 1944, le château se trouva au cœur de la bataille de Saint-Micaud, pendant laquelle les maquisards tinrent en échec un détachement allemand. Paul Royet fut tué au cours du combat.
Le décès fut déclaré constant par jugement rendu par le Tribunal de première instance de Chalon-sur-Saône le 16 janvier 1946, transcrit le 9 février 1946 à Saint-Micaud.
Il fut homologué au grade de lieutenant des Forces françaises de l’intérieur (FFI).
Son nom figure sur le monument commémoratif érigé en bordure de la D33, à Collonges-en-Charollais et sur le monument aux morts, à Digoin (Saône-et-Loire).

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article221627, notice ROYET Paul, Maurice par Jean-Louis Ponnavoy, version mise en ligne le 31 décembre 2019, dernière modification le 31 décembre 2019.

Par Jean-Louis Ponnavoy

SOURCES : Saint-Micaud-Nonagones.— Mémorial Genweb.— État civil (acte de décès).

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément