TALON François

Par Henri-Ferréol Billy

Né le 6 octobre 1913 à Sorbier (Allier), exécuté sommairement le 21 août 1944 à Jaligny, aujourd’hui Jaligny-sur-Besbre (Allier) ; électricien ; résistant membre des Francs-tireurs et partisans (FTP).

Fils de Claude, Marie Talon, 26 ans, mineur, et de Marie, née Papon, 22 ans, sans profession, François Talon se maria le 8 janvier 1938 à Sorbier avec Léonie, Julienne Charlet, née au Creusot le 26 juin 1917, sans profession. Il était électricien et habitait en 1944 à Dompierre-sur-Besbre (Allier).

Il aurait rejoint les FTP, 206ème Bataillon, le 1er janvier 1944 avant de faire partie du camp Guy-Moquet. Il a été exécuté sommairement le 21 août 1944 au lieu-dit Marseigne à Jaligny dans une embuscade avec cinq autres de ses camarades.

Il a été reconnu "Mort pour la France", homologué FFI.

Son nom figure sur la stèle de Jaligny (Allier) ainsi que sur les monuments aux morts de Sorbier (Allier) et de Dompierre-sur-Besbre (Allier).

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article221629, notice TALON François par Henri-Ferréol Billy, version mise en ligne le 31 décembre 2019, dernière modification le 7 mars 2022.

Par Henri-Ferréol Billy

SOURCES : Arch. dép. du Puy-de-Dôme, 908 W 45 : crimes de guerre à Jaligny .— SHD Vincennes : GR 16 P 561412. Dossier François TALON (nc) .— AVCC Caen : AC 21 P 156899. Dossier François TALON (nc).— Mémorialgenweb .— Généanet. — État civil Sorbier (naissance et mariage) et Jaligny.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément