ISSINDOU Roger, Jean, Hyppolyte alias Carratou

Par Anne Verdet

Né le 22 février 1912 à Saillac (Lot), massacré le 1er juin 1944 à Limogne-en-Quercy (Lot) ; cultivateur ; résistant au sein des FTP.

Roger Issindou était le fils d’Henri, Eugène, cultivateur et de Marie, Léonie Guilhem sans profession, domiciliés à Jamblusse, commune de Saillac.
Il était l’époux de Berthe, Sylvie Pourtal, née à Saillac le 4 mai 1911. Ils avaient deux enfants, Monique, Marie-Jeanne, née le 10 mai 1942 et Bernard, Michel né le 30 avril 1943. La famille était domiciliée à Jamblusse.
Il appartenait au maquis France, maquis initialement de l’Armée secrète avant de devenir FTP.

Le matin du 1er juin 1944, il arrivait à Limogne par la route de Varaire et fut abattu par des soldats allemands, des Waffen-SS de la division Das Reich, près du château Gabriac, en même temps qu’un habitant de Lugagnac, né à Vailhourles (Tarn-et-Garonne).

La mention Mort pour la France lui fut attribuée par une décision du 20 octobre 1945.
Il a été homologué FFI pour la période du 1er août 1943 au 1er juin 1944.

Son nom est inscrit sur le monument aux morts de Saillac, et sur un monument commémoratif à l’endroit des exécutions.


Voir Limogne-en-Quercy (Lot), 1er juin 1944

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article221675, notice ISSINDOU Roger, Jean, Hyppolyte alias Carratou par Anne Verdet, version mise en ligne le 2 janvier 2020, dernière modification le 18 avril 2022.

Par Anne Verdet

SOURCES : SHD Vincennes, GR 19 P 46/12, dossier homologation maquis France (en ligne). — SHD Vincennes, GR 16 P 302474, dossier FFI pour Roger Issendou (sic) (nc). —AVCC Caen, AC 21 P 357081, dossier civil tué pour Roger Issindou (nc). — Etat civil. — AD 46. — Mémorialgenweb.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément