DELVAUX Armand

Par Gilles Morin

Né le 20 avril 1922 à Seremange-Erzange (Moselle), mort le 5 août 2005 à Marseille (XVe arr.) ; professeur de lycée ; militant socialiste ; secrétaire de la fédération SFIO de la Moselle (1947-1952).

Licencié en lettres, professeur adjoint au lycée de Thionville (Moselle), Armand Delvaux était secrétaire fédéral des Jeunesses socialistes en novembre 1946. Il avait dû s’engager jeune, se présentant comme contradicteur de Robert Schuman dans des réunions publiques avant 1940.

Il fut désigné secrétaire de la fédération SFIO, le 2 février 1947, et exerça cette fonction jusqu’au 30 mars 1952. Il était par ailleurs secrétaire de la section de Seremange en mai 1951. Il avait été candidat aux élections cantonales de 1949 à Thionville.

Armand Delvaux avait démissionné une première fois du secrétariat fédéral le 17 mai 1951, mais le congrès fédéral du 1er juillet avait refusé sa démission. Il était en conflit avec Thil* pour la tête de liste aux élections de juin 1951. Thil fut choisi à la première place (Delvaux à la 7e), il lui reprochait d’avoir éliminé Psaume*, d’être ambitieux, et l’accusait de truquer les réunions fédérales. Il postula pour un poste de délégué national à la propagande de la SFIO, qui lui fut refusé en novembre 1951. Lorsqu’il quitta le secrétariat fédéral en 1952, Andrée Delvaux* lui succéda.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article22169, notice DELVAUX Armand par Gilles Morin, version mise en ligne le 25 octobre 2008, dernière modification le 9 novembre 2021.

Par Gilles Morin

SOURCES : Arch. Nat., F/1cII/121 et 313. — Arch. OURS, dossiers Moselle. — Bulletin intérieur de la SFIO, n° 41.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément