JACQUELIN Jean

Né au [le] Creusot (Sâone-et-Loire) le 16 décembre 1866, victime civile des combats de la Libération morte le 23 août 1944 à Génélard (Saône-et-Loire) ; plâtrier ; victime civile.

Jean Jacquelin était le fils de Jean, chaudronnier et de Claudine Decendre, sans profession. Il se maria le 8 avril 1893 avec Marguerite Loudenot, sans profession et était domicilié à Génelard. Il exerçait le métier de plâtrier.
Le 22 août 1944, les maquisards de la 2e compagnie du maquis de Sylla s’opposèrent aux forces allemandes. Il y eut 6 maquisards tués et de nombreux blessés parmi la population. Jean Jacquelin qui est identifié comme victime civile par le Mémorial Genweb fut sans doute l’un de ces blessés.
Il décéda le 23 août 1944 à 13 heures en son domicile rue de l’Église, à Génélard (Saône-et-Loire) sans doute des suites de ses blessures.
L’acte de décès fut dressé le 24 août 1944 sur la déclaration de Jeanne Cognard, 62 ans, sans profession, domiciliée à Génélard, voisine du défunt. Il n’y a pas de mention « Mort pour la France ».
Son nom figure sur le monument aux morts, à Génélard (Saône-et-Loire).

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article221963, notice JACQUELIN Jean, version mise en ligne le 10 janvier 2020, dernière modification le 10 janvier 2020.

Sources : livre Génelard, histoire d’un village en Bourgogne du Sud.— L’Informateur de Bourgogne 23 août 2018, Génelard – 22 août 1944, 22 août 2018, 74 ans de souvenirs inscrits dans l’histoire.— Mémorial Genweb.— État civil (acte de décès).

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément