MERLIN Marcelle

Par Gilles Pichavant

Comité mondial des femmes contre la guerre et le Fascisme

Militante du Comité mondial des femmes contre la guerre et le fascisme, Marcelle Merlin développa une activité importante de 1935 à 1937 au moins, en général à l’ouest de Paris. Elle fut annoncée comme oratrice dans ne nombreux meetings. Le 30 novembre 1935 à Cormeilles-en-Parisis (Seine-et-Oise, Val-d’Oise), avec Camille André* ; le 1er mai 1936 à Sannois (Seine-et-Oise, Val-d’Oise), salle du gymnase, meeting du Front populaire ; Le 4 octobre 1936, à Neuilly-Plaisance (Seine-et-Oise, Seine-Sain-Denis), meeting du Front populaire, « contre le terrorisme fasciste, contre la guerre, et pour la République espagnole ». ;Le 21 octobre 1936, meeting du Front populaire à Maisons-Laffitte (Seine-et-Oise, Yvelines), sur les thèmes de la lutte contre la guerre, et les droits de la femme, ainsi que le 9 juin 1937, dans un meeting féminin à Montrouge (Seine, Hauts-de-Seine).

Pourrait se confondre avec Marcelle Merlin qui, le 13 février 1926 à Reims, participa aux épreuves sportives de la VIIe fête fédérale féminine de gymnastique, organisée par la Fédération féminine française de gymnastique et d’éducation physique, et qui se classa 1ère en plongeon et 3e en nage libre.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article222061, notice MERLIN Marcelle par Gilles Pichavant, version mise en ligne le 15 janvier 2020, dernière modification le 15 janvier 2020.

Par Gilles Pichavant

SOURCES : l’Humanité, 21 octobre 1936. — La Défense, 4 juin 1937L’Afrique du Nord illustrée, 14 août 1926L’œuvre, 4 octobre 1936. — L’Humanité, 30 novembre 1935.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément