DEMEURS Jean-Louis [DEMEURS Jean, Louis, dit]

Par Jacques Girault

Né le 6 février 1917 à Lauzerte (Tarn-et-Garonne), mort le 2 mars 1992 à Toulouse (Haute-Garonne) ; instituteur ; militant communiste du Tarn-et-Garonne ; adjoint au maire de Moissac en 1971.

Fils de cultivateurs, élève du cours complémentaire, Jean-Louis Demeurs, instituteur à Saint-Antonin, à Montauban, à Lauzerte, à Saint-Amans-de-Pellegal, devint directeur de l’école primaire Pierre Chabrié de Moissac (Tarn-et-Garonne).

Engagé dans la Résistance en 1942, Demeurs aida des réfractaires au Service du travail obligatoire hébergés dans l’ancien presbytère de Dalmayrac, il participa à la libération de Moissac, de Toulouse, aux combats de la pointe de Grave et termina la guerre comme lieutenant dans le Bas-Rhin.

Membre du Parti communiste français depuis 1944, membre du secrétariat de la section communiste de Moissac et du bureau fédéral en 1952, Jean-Louis Demeurs fut candidat au conseil général dans les deux cantons de Moissac (Moissac puis Moissac et Moissac-ville) en 1958, en 1964 (896 voix, 3e position), en 1970, lors de l’élection partielle de 1971, en 1973 (704 voix, 2e position), en 1976 (728 voix, 3e position), en 1979 (762 voix, 3e position).

Il fut le suppléant du candidat communiste aux élections législatives dans la deuxième circonscription Castelsarrazin en 1973 et le candidat communiste lors des élections sénatoriales partielles, le 28 septembre 1975.

Jean-Louis Demeurs fut élu conseiller municipal de Moissac en 1971 et réélu en 1977. Deuxième adjoint au maire, il fut délégué à l’enseignement et aux sports.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article22209, notice DEMEURS Jean-Louis [DEMEURS Jean, Louis, dit] par Jacques Girault, version mise en ligne le 25 octobre 2008, dernière modification le 10 août 2021.

Par Jacques Girault

SOURCES : Arch. Com. Moissac. — Arch. comité national du PCF. — Presse locale.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément