SELLERON Jeanine (Sophie)

Née le 10 mars 1930 employée de la RATP ; militante trotskyste courant lambertiste.

Né dans une famille modeste, Jeanine Selleron eut deux frères militants trotskystes : Claude Selleron son aîné, né le 24 mars 1924, Serge Selleron, né le 7 août 1927, tous deux militèrent à la RATP, furent lambertistes puis furent écartés avec Stéphane Just.
Jeanine Selleron fut employée avant de rejoindre la RATP en 1956. Elle participa aux Auberges de jeunesse et y sympathisa avec Michel Fiant qui la fit adhérer au MRJ (Mouvement révolutionnaire de la jeunesse, organisation de jeunesse du PCI). Elle rejoignit le PCI "majoritaire" en 1952 et appartint à la cellule Téléphonie. Militante de la CGT, elle en fut exclue en 1955 et rejoignit FO. Elle se maria en 1955 avec le trotskyste vietnamien Le Duc Niem avec qui elle eut un enfant. Elle divorça une dizaine d’années plus tard et devint la compagne de Stéphane Just.
La famille Selleron resta très présente dans le syndicalisme FO de la RATP..

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article222148, notice SELLERON Jeanine (Sophie) , version mise en ligne le 19 janvier 2020, dernière modification le 19 janvier 2020.

SOURCE : Jean Hentzgen, Du trotskysme à la social-démocratie : le courant lambertiste en France jusqu’en 1963, thèse, université de Normandie, 2019,.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément