Actualités du maitron

Michelle Perrot et le Maitron

Parution

Les œuvres de Michelle Perrot ont été récemment réunies dans une anthologie qui nous donne l’occasion de rappeler ses liens à Jean Maitron et au dictionnaire.

Sous le titre Le chemin des femmes, la collection « Bouquins » (Robert Laffont) a eu l’excellente initiative de rééditer l’œuvre de Michelle Perrot portant sur les « ouvriers », les « marges et murs » et les « femmes ». Après une préface de Josyane Savigneau, ancienne responsable du Monde des livre (journaliste qui a elle-même contribué à faire connaître le Maitron), le pavé (1137 pages) débute par le premier investissement historiographique de Michelle Perrot, les ouvriers, notamment les ouvriers en grève et aussi sur l’œuvre de Jean Maitron dans « Les Vies ouvrières », extrait des Lieux de mémoire, t. III (Gallimard 1992). Le chapitre « Le Maitron : des vies par milliers » (p. 379-386) donne force et sens à ce dictionnaire hors du commun. Le titre aurait pu être « par dizaine s de milliers » et pourquoi pas par « centaines de milliers » puisque le Maitron atteindra bientôt les 200 000 notices, mais le nombre ne fait rien à l’affaire, c’est l’esprit, la démarche, la méthode, la réception qui comptent.

Michelle Perrot a ajouté opportunément dans l’ouvrage l’intervention qu’elle fit dans le grand amphithéâtre de la Sorbonne le 22 mars 2017, pour « Le Printemps du Maitron ». Son texte prend le titre « Jean Maitron en Sorbonne » et reconstitue le climat intellectuel de la recherche historique dans les années 1956-1960, 1968 inclus (p. 388-398).

La grande historienne conclut : « Jean Maitron voulait donner vie aux obscurs. "Ce qui est passé sous silence ou minimisé, c’est le rôle des humbles, de ceux qui furent pourtant le levain de l’histoire". Ils sont, aujourd’hui, honorés avec lui. »

Retrouvez ci-dessous son intervention dans le Grand Amphithéâtre de la Sorbonne, le 22 mars 2017.


Introduction par Edwy Plenel
- Un itinéraire d’historienne entre ouvriers, ouvrières, grèves... dans le sillage des entreprises éditoriales de Jean Maitron par Michelle Perrot, Professeure émérite à l’Université Paris-VII, spécialiste de l’histoire ouvrière (Les ouvriers en grève, La Haye, Mouton, 1974), et de l’histoire des femmes (Histoire des femmes en Occident avec G. Duby, Plon, 1990-1991 ; Les femmes ou les silences de l’histoire, Flammarion, 1998), elle a accompagné les travaux de Jean Maitron et rédigé plusieurs notices biographiques, notamment celle de Rolande Trempé.

Par Claude Pennetier

Michelle Perrot et le Maitron
Version imprimable