BARBICHON Jacques, Émile [Dictionnaire des anarchistes]

Par Dominique Petit

Né le 21 novembre 1831à Provins (Seine-et-Marne) ; tisserand ; anarchiste parisien.

Photo anthropométrique Alphonse Bertillon. Collection Gilman. Métropolitan museum of art. New-York

Depuis octobre 1892, Jacques Barbichon demeurait 8 rue des Petits Champs à Bagnolet
Le rapport d’un indicateur de police, indiquait que Barbichon, sans préciser s’il s’agissait de lui ou de son fils Émile, lui aussi fiché comme anarchiste, assistait à une réunion le 28 août 1893 chez Méreaux, 14 rue du Ruisseau à propos du 7e numéro du Coup de trique.
Le 22 septembre 1893, ce même Barbichon était présent à une réunion des abstentionnistes des Lilas et du Pré-Saint-Gervais, dans une salle 102 rue de Paris.
Barbichon figurait sur l’état récapitulatif des anarchistes des anarchistes de la Seine de décembre 1893.
Arrêté le 9 mars 1894, à son domicile 16 rue de Turbigo à Paris, pour association de malfaiteurs, il était libéré le 4 avril. Une notice de police était était rédigée sur lui, le 2 avril 1894, son dossier portait le n° 328.257.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article222230, notice BARBICHON Jacques, Émile [Dictionnaire des anarchistes] par Dominique Petit, version mise en ligne le 29 janvier 2020, dernière modification le 17 septembre 2020.

Par Dominique Petit

Photo anthropométrique Alphonse Bertillon. Collection Gilman. Métropolitan museum of art. New-York
Fiche photo anthropométrique Alphonse Bertillon. Collection Gilman. Métropolitan museum of art. New-York

SOURCES : Gil Blas 11 mars 1894. — Archives de la Préfecture de police Ba 78, 1500. — Archives nationales BB 18 6448. — Archives départementales de Seine-et-Marne, 7 E 79. — Fichier Bertillon Metmuseum — Les anarchistes contre la république de Vivien Bouhey. Annexe 56 : les anarchistes de la Seine.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément