DEMORY Abel, Charles

Par Claude Pennetier

Né le 25 février 1907 à Paris (XVe arr.) ; militant communiste de Paris (XIIIe arr.).

Fils de Charles Demory et de Blanche Coulon, journaliers, Abel Demory s’était marié le 18 juillet 1931 à Paris (XVe arr.) avec Désirée Daouze. Domicilié 45 rue Vandrezanne à Paris (XIIIe arr.), il était, en 1937, membre du comité de la section communiste du XIIIe arr. de Paris comme responsable de l’Agit-Prop. Voir Charles Fréchard.
Arrêté le 11 février 1940 alors qu’il assistait à une réunion clandestine, il fut condamné le 16 mai 1940 à cinq ans de prison et 5 000 francs d’amende pour reconstitution de parti dissous. Remis en liberté en septembre 1940, il reprit son activité clandestine mais fut à nouveau arrêté et interné à Clairvaux le 20 janvier 1941 puis transféré à Chateaubriant puis à Voves. Il s’évada de l’hôpital de Chartres où il était en traitement le 11 juin 1942.

Divorcé en janvier 1944, Abel Demory se remaria le 12 juillet 1945 à Paris (XVIIe arr.) avec Henriette Michaud.

Il n’y ne se confond avec Demory, militant de Bagneux (Seine), interné à Clairvaux (Aube), signataire de la Deuxième lettre ouverte du POPF.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article22229, notice DEMORY Abel, Charles par Claude Pennetier, version mise en ligne le 25 octobre 2008, dernière modification le 18 mai 2020.

Par Claude Pennetier

SOURCES : Arch. André Marty (J. Maitron), P VI. — Deuxième lettre ouverte, op. cit. — Arch. PPo., BA 1929. — Notes de Jean-Pierre Besse. — Fiches de police de l’occupation (Arch. PPo.) concernant les militants communistes recherchés, communiqué par Guillaume Bourgeois. — État civil en ligne cote 15N 185, vue 7.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément