GOUX Gustave, Henri

Par Jean-Noël Dutheil

Né le 15 juillet 1907 à Saint-Victor-en-Marche (Creuse), mort le 24 avril 1962 Montluçon (Allier) ; ouvrier aux PTT (A.T.C.) ; secrétaire départemental du syndicat unitaire des PTT 1930-1934 ; interné politique ; FTPF Haute-Savoie ; secrétaire général du syndicat départemental des PTT de l’Allier 1936-1960 ; communiste.

Le Centre-Matin, 26 avril 1962.

Il épousa Suzanne Bardonnet en 1930 à Montluçon et eut quatre enfants (Maurice, André, Claude, Nicole), il habita avenue Pierre Troubat à Montluçon (Allier). Militant du Parti Communiste dès son premier âge. Chauffeur aux PTT de Montluçon (Allier). Militant de la CGT-unitaire dont il fut le secrétaire départemental des PTT de 1930 à 1934, délégué à la propagande du comité départemental de la Fédération Postale unitaire. Secrétaire du syndicat PTT unitaire, le 25 novembre 1934, il forma, « sans vainqueur ni vaincu », avec le confédéré Fernand Boutonnet, le syndicat unique des PTT de Montluçon. Il fut présenté par l’Union Locale CGT de Montluçon pour être membre de la commission de propagande de l’Union Départementale (Congrès d’octobre 1937 et d’octobre 1938). Il fut candidat communiste aux élections municipales de mai 1935 à Montluçon.
Le 8 octobre 1940, il fut l’objet avec 27 camarades d’un arrêté d’internement et conduit au centre de séjour de Mons (Puy de Dôme). Il fut transféré dans différents camps d’internement dont Nexon. A la prison de Castres, il connut les horreurs et les souffrances des cellules. Dans les camps, il anima des réunions clandestines et trouva le moyen de diffuser l’Humanité clandestine. Libéré le 22 mai 1942, il fut astreint en résidence hors de l’Allier, à Annecy. Il devint résistant, un des organisateurs du maquis FTP de Haute-Savoie. Il représenta le Parti Communiste au sein du front savoyard.
En 1945, Gustave Goux fut élu secrétaire départemental du syndicat des PTT. Il représenta son syndicat au congrès Fédéral de Limoges (10-15 septembre 1945). Le 19 octobre 1945, il fut élu aux élections municipales de Montluçon sur une liste communiste, élu en 1947, pas élu en 1950. Il fut réélu au congrès extraordinaire du 10 décembre 1946, en janvier son élection fut contestée, comme anti-statutaire, par un groupe de postiers du Comité d’Action Syndicale (issu du comité de grève de juillet 1946) qui sera à l’origine de F.O. En 1952, Gustave Goux était secrétaire du syndicat des PTT de Montluçon. Militant actif en 1958, il fut remarqué pour être à l’origine de toutes les grèves des facteurs, et de fait cumula les responsabilités de secrétaire départemental de la Fédération Postale CGT et de membre de la Commission administrative de l’Union Départementale de la CGT-Allier. Gustave Goux lutta « pour la paix en Algérie, contre la sale guerre d’Indochine ». Le 7 février 1960, au congrès des postiers de l’Allier, il céda le secrétariat général à Guy Olivier, et devint secrétaire-adjoint pour les A.T.C.
Gustave Goux fut connu dans tous les milieux et compta de nombreux amis parmi les sportifs, ses deux fils se distinguèrent comme basketteurs ; Maurice joua même en première division à l’A.S.Montferrandaise (fin des années quarante, début des années cinquante) et devint journaliste sportif au Centre-Matin puis à La Montagne (1969-1985).
Ses obsèques civiles eurent lieu le 25 avril 1962, en présence d’une foule nombreuse.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article222394, notice GOUX Gustave, Henri par Jean-Noël Dutheil, version mise en ligne le 1er février 2020, dernière modification le 27 mars 2021.

Par Jean-Noël Dutheil

Le Centre-Matin, 26 avril 1962.

SOURCES : Arch. dép. Allier 1218W3 ; rapport du Commissaire principal des renseignements généraux sans date (durant l’occupation). — Arch. IHS CGT du 03 : c. r. de congrès. — Presse L’Emancipateur 8 décembre 1934 ; Valmy 1946-1947 Unité, février 1960. — Nécrologie : Le Centre Matin 26 avril 1962 ; Bulletin des lignes PTT-CGT n°5, mai 1962. — Compléments de son petit-fils Pierre Michel Goux février-mars 2021.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément