DÉNECKER Gérard

Par Gilles Morin

Né le 21 août 1933 à Brive (Corrèze) ; enseignant ; militant du MLP, de l’UGS, du PSU puis du PS, secrétaire des fédérations UGS (1957-1960), PSU (1960-1967), puis PS (1969-1979) de Corrèze, membre du comité politique national du PSU (1962-1968) et du comité directeur du PS (1969-1973) ; adjoint au maire de Brive.

Instituteur, puis professeur en collège d’enseignement général à Brive, syndiqué au SNI, Gérard Dénecker fut successivement membre du MLP, de l’UGS puis du PSU. Secrétaire de la fédération de l’UGS en 1957, du PSU de 1960 à 1968, il était par ailleurs responsable de la section de Brive. Dénecker joua également un rôle au niveau national. Élu majoritaire au comité politique national (CPN), sur le texte de la motion B, à l’issue du congrès d’Alfortville en janvier 1963, il fut réélu en novembre suivant. En 1967, il se prononça pour le rapprochement avec la FGDS. Signataire du texte « le parti devant la perspective de la gauche unie » pour le congrès de 1967 dans Tribune socialiste du 27 avril 1967, il rédigea un texte personnel pour le congrès dans Tribune socialiste, du 8 juin 1967. Il fut élu membre minoritaire du CPN en 1967. Il animait alors le foyer culturel de Brive et était membre de la Ligue des droits de l’Homme.
Durant ses années au PSU, Gérard Dénecker fut candidat de ce parti et connut ses premiers succès électoraux. Candidat aux élections législatives de 1962 (comme suppléant de J. Labrunie, radical sympathisant PSU), il représenta encore le parti dans le canton de Brive-Nord en 1964. L’année suivante, il fut élu conseiller municipal de Brive dans la municipalité d’Union de la gauche dirigée par Labrunie, et fut nommé 4e adjoint au maire.
Gérard Dénecker quitta le PSU et participa à l’aventure des clubs au côté d’Alain Savary*. Il fut membre de l’Union des clubs pour le renouveau de la gauche (UCRG) et participa au collectif paritaire pour la création du nouveau Parti socialiste en Corrèze, avec Roland Dumas* et M. Champeix* au début 1968. Il adhéra au Parti socialiste en 1969, avec A. Savary, et entra à son comité directeur. Il fut reconduit après le congrès d’Épinay en juin 1971 sur les listes de la tendance Savary-Mollet. Devenu premier secrétaire de la fédération du PS en fin 1971, il fut reconduit dans cette fonction, après le congrès de Pau en 1975.
Il figurait en 60e position sur la liste PS-MRG aux élections européennes en 1979 et soutint la candidature de Lionel Jospin en interne en 2006.
Jeanne Dénecker, même adresse, même itinéraire, née le 4 octobre 1934, sans profession, était membre du comité fédéral du PSU dans les années 1960.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article22240, notice DÉNECKER Gérard par Gilles Morin, version mise en ligne le 25 octobre 2008, dernière modification le 25 octobre 2008.

Par Gilles Morin

SOURCES : Arch. Nat., F/1cII/202, 552, 734 ; 581AP/119 ; fichiers des adhérents du PSU. — Arch. F. J. Jaurès, 9EF/1 et 6EF73/2. — Tribune socialiste, 22 septembre 1960, 7 janvier 1961, 15 février 1962, 2 février et 16 novembre 1963, 27 mars 1965, 12 juin 1965, 29 juin 1967.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément