DE VINCK DE WINNEZEELE Renaud, baron

Par jean-Louis Ponnavoy

Né le 15 novembre 1909 à Bruxelles (Belgique), mort en action le 7 septembre 1944 à Pont-de-Roide (Doubs) ; industriel ; pilote d’essai ; résistant des Forces françaises de l’intérieur (FFI).

Renaud De Vinck de Winnezeele était Issu d’une famille aristocratique franco-belge, fils de Jules, baron de Vinck de Winnezeele (1879-1944) et de Julie Snoy (1885-1911). Il se maria le 18 juin 1941 à Saint-Gilles (Bruxelles) avec Christiane Tienrien.
Industriel et pilote d’essai avant la guerre pour la Société d’aviation Renard, il arriva de Suisse pour se rejoindre la Résistance Française dans le Doubs. Il devint aspirant dans les Forces françaises de l’intérieur à la SR D26 DF / groupement Frontière du maquis du Doubs et participa aux combats de la Libération.
Le 7 septembre 1944 les forces alliées arrivèrent en vue de Noirefontaine et Pont-de-Roide (Doubs). Elles furent accueillies par un violent barrage d’artillerie allemand et une sérieuse défense.
Renaud de Vinck fut tué pendant le combat en compagnie d’Henri Lacombe au lieu-dit "la Derrière", au bord de la D 437, à Pont-de-Roide, commune située au nord de Noirefontaine (Doubs) le 7 septembre 1944.
Il obtint la mention « Mort pour la France » et fut homologué au grade d’aspirant des Forces françaises de l’intérieur (FFI).
Son nom figure sur la stèle commémorative à Noirefontaine (Doubs).

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article222404, notice DE VINCK DE WINNEZEELE Renaud, baron par jean-Louis Ponnavoy, version mise en ligne le 2 février 2020, dernière modification le 2 avril 2020.

Par jean-Louis Ponnavoy

SOURCES : Musée de la Résistance 1940-1945 en ligne, Stèle en hommage aux 2 aspirants FFI tombés le 7 septembre 1944 Pont-de-Roide (Doubs).— Les Alliés arrivent à Pont-de-Roide en septembre 1944.— Généanet, généalogie par gounou— Mémorial Genweb.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément