DENÈGRE Paul [DENÈGRE Marie, Léon, Paul]

Par Gérard Boëldieu

Né le 9 décembre 1902 à Agen (Lot-et-Garonne), mort le 20 janvier 1974 au Mans (Sarthe) ; professeur de mathématiques ; secrétaire départemental du SNES de la Sarthe (années 1950).

Fils de Jean Denègre, instituteur qui exerça au petit lycée d’Agen, et d’Augustine Pagès, sans profession, Paul Denègre, après un échec au concours d’entrée à l’École Polytechnique, s’orienta vers le professorat de mathématiques. Ses deux sœurs et un de ses deux frères devinrent également enseignants : l’une professeure de dessin et l’autre institutrice et agrégé des lettres.

Paul Denègre enseignait à Reims lorsqu’il épousa, le 27 mai 1939 à Paris (XXe arr.) où elle était en poste, Claire, Marie (dite Andrée) Merle, professeur de lettres ; trois enfants naquirent de cette union. Pour la rentrée scolaire de 1939, le couple obtint leur nomination au Mans, lui au lycée de garçons, elle au lycée de jeunes filles. Bien qu’ayant été exempté, pour des raisons physiques, du service militaire, il fut mobilisé un temps en 1940.

Sans être inscrit à aucun parti, Denègre s’engagea publiquement, dans les années 1950, aux côtés de militants de la future Nouvelle Gauche et de compagnons de route du Parti communiste français. En novembre 1953, il signa un appel du Mouvement de libération du peuple pour la négociation en Indochine ; un an plus tard, il cofonda un comité universitaire contre le réarmement allemand qu’animait Jacques Ozouf, son collègue au lycée de garçons du Mans ; à la fin de 1956, son nom figura parmi les quarante-huit premiers signataires du « mémoire sur la situation en Algérie » rédigé par le comité sarthois pour la négociation en Algérie et la détente internationale, émanation locale du Mouvement de la paix.

Syndiqué au SNES, il était secrétaire de la section de la Sarthe en novembre 1957.

Atteint d’hémiplégie, Paul Denègre dut interrompre sa carrière de professeur en 1958, trois ans avant la date de sa retraite.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article22241, notice DENÈGRE Paul [DENÈGRE Marie, Léon, Paul] par Gérard Boëldieu, version mise en ligne le 25 octobre 2008, dernière modification le 10 novembre 2021.

Par Gérard Boëldieu

SOURCES : Arch. Dép. Sarthe, 660 W 125. — Le Maine libre, 12 novembre 1953, 18 novembre 1954. — Ouest-France, novembre 1957. — Entretien avec sa fille, Annie Rouillard, le 18 décembre 2007.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
fiches auteur-e-s
Version imprimable Signaler un complément