ABEILLÉ Abel, Gabriel, Henri

Par Jacques Girault

Né le 16 juillet 1914 à Auch (Gers), mort le 5 février 2003 à Condom (Gers) ; instituteur dans le Gers ; militant socialiste ; maire de Condom ; conseiller général.

Fils d’un employé de commerce, victime de la Grande Guerre, Abel Abeillé, pupille de la Nation en 1918, entra à l’École normale d’instituteurs d’Auch (1932-1935) et devint instituteur à Cabas-Loumasses (octobre 1935). Après son service militaire dans l’infanterie (octobre 1935-octobre 1936), réformé, instituteur à Eauze (1936-1937), nommé à Condom, il y termina sa carrière en décembre 1969. Il se maria en novembre 1939 à Condom avec une infirmière. Mobilisé en novembre 1939, il fut démobilisé en juillet 1949 avec le grade de caporal. Engagé dans la Résistance, au titre de l’AS, il rejoignit, le 9 juin 1944, le maquis FFI de Castelnau-sur-l’Auvignon (Gers) puis fut intégré dans la demi-brigade Armagnac du 21 août 1944 au 22 novembre 1944.

A la Libération, membre du Syndicat national des instituteurs, Abel Abeillé adhéra au Parti socialiste SFIO. Élu conseiller municipal de Condom en 1959, il devint premier adjoint au maire radical-socialiste. Après le décès de ce dernier en 1964, il fut élu maire. Il conduisait la liste socialiste SFIO l’année suivante pour les élections municipales. N’arrivant pas en tête à la suite du premier tour, les socialistes conclurent avec les communistes un accord qui permit au maire sortant de retrouver son poste après le deuxième tour (voir Albert Degans. Il conserva l’écharpe de maire jusqu’en 1983 élu à la tête de listes d’union de la gauche. Pendant son mandat, en 1980, il organisa le jumelage avec Grünberg (République fédérale allemande.

Abel Abeillé devint conseiller général du canton en 1976 et fut renouvelé par la suite. Candidat de la Fédération de la gauche démocrate et socialiste aux élections législatives de mars 1967 dans la circonscription de Condom-Lectoure, il obtint 9 940 voix sur 84 857 inscrits. Candidat unique de la gauche, le dimanche suivant, il échoua avec 19 346 voix, distancé par le candidat du Centre démocrate qui était réélu avec près de 56 %. Il fut aussi candidat aux élections sénatoriales de 1971.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article222456, notice ABEILLÉ Abel, Gabriel, Henri par Jacques Girault, version mise en ligne le 2 février 2020, dernière modification le 2 février 2020.

Par Jacques Girault

SOURCES : Arch. Dép. Gers, 5 E 38 999, 1 R 726 (matricule 1245), 3 R 46, série T. — Presse nationale et départementale.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément