ECHERT Gérard, Louis

Par Michel Germain, Dominique Tantin

Né le 23 mai 1919 à Boersch (Bas-Rhin), mort en action le 31 mars 1944 à Thorens (Haute-Savoie) ; résistant des Glières (Armée secrète).

Gérard Echert était vraisemblablement un réfractaire à l’annexion de l’Alsace et à l’enrôlement forcé dans la Wehrmacht.
On le retrouva en février 1944 maquisard des Glières. Il faisait probablement partie de la section « Savoie Lorraine » mais cela n’est pas confirmé. Après l’ordre de décrochage du 26 mars, il tenta de sortir du Plateau par le versant nord, mais il fut pris dans un barrage de miliciens
Il tomba sous les balles miliciennes le 31 mars 1944, à 7 heures 30 du matin, au lieu-dit La Luaz (Thorens).
Il figurerait sur le monument aux morts de Thorens-Glières, mais ce nom est introuvable sur le relevé de MémorialGenWeb. D’autre part, il n’y a pas de fiche à ce nom sur le site Mémoire des Hommes. L’orthographe de son patronyme a-t-elle été déformée ?

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article222462, notice ECHERT Gérard, Louis par Michel Germain, Dominique Tantin , version mise en ligne le 2 février 2020, dernière modification le 2 février 2020.

Par Michel Germain, Dominique Tantin

SOURCES : Michel Germain, Haute-Savoie Rebelle et martyre, Mémorial de la Seconde guerre mondiale en Haute-Savoie, La Fontaine de Siloé, 2009. — Michel Germain, Glières une grande et simple Histoire, Editions de La Fontaine de Siloé, 2016.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément