BERTRAND Louis, Jean, Charles

Par Jacques Girault

Né le 18 octobre 1946 à Ugine (Savoie) ; instituteur ; militant syndical ; militant communiste ; maire d’Ugine.

Louis Bertrand, maire, et le bureau municipal d’Ugine (1989-1995)
Louis Bertrand, maire, et le bureau municipal d’Ugine (1989-1995)
De gauche à droite : Danièle Serve (PCF, adjointe à la communication, associations, affaires culturelles), Robert Amprimo (PCF, 1er adjoint, Personnel, Travaux), Franca Meunier (adjointe à l’enseignement), Marc Teypaz (PCF, adjoint à l’agriculture, l’environnement, au tourisme), Louis Bertrand, Lucien Ouvrier-Bonnaz (adjoint à l’urbanisme), Pierre Biguet-Petitjean (PCF, adjoint aux finances, au sport), Georges Loubie (adjoint aux affaires sociales, au logement).

Son père, technicien, ancien résistant, était libre-penseur, syndicaliste (CGT) et communiste. Sa mère, membre de l’Union des femmes françaises, était aussi communiste.

Louis Bertrand, bachelier, débuta comme instituteur en septembre 1965 à La Giettaz, village de Savoie. Il partit en Côte d’Ivoire pour accomplir son service militaire dans la coopération en octobre 1966. Il travailla au Ministère de l’Éducation Nationale puis devint instituteur à l’école pilote d’Abidjan en 1968. De retour en France, il fut nommé instituteur à Ugine.

Il se maria en juillet 1971 à Aime (Savoie) avec une institutrice, sympathisante communiste, fille d’un ouvrier paysan. Leurs enfants ne reçurent aucune éducation religieuse.

Membre des Jeunesses communistes depuis 1961, secrétaire du cercle de l’ENI d’Albertville en 1965, il adhéra au Parti communiste français en septembre 1965. Secrétaire de la section communiste d’Ugine jusqu’en 1989 puis à nouveau à partir de 1995, il l’était toujours en 2020. Il entra au comité de la fédération communiste de Savoie en 1974 et en faisait toujours partie en 1989. Il devint alors le secrétaire de l’Association départementale des élus communistes et républicains.

Adhérent au Syndicat national des instituteurs, à l’ENI, représentant du SNI à l’ENI, il rejoignit le SNUIPP à partir de 1994. Membre de la Fédération des œuvres laïques depuis 1969, animateur de l’Union sportive de l’enseignement primaire, il continuait en 2020 à encadrer les activités sportives des enfants.

A Ugine, Louis Bertrand, candidat aux élections municipales en 1971, en 1977, en 1983, en 1989, en 1995, en 2001, en 2008 et en 2014, fut élu maire en 1989 à la tête d’une municipalité d’union de la gauche. Il ne conserva pas la fonction de maire en 1995, battu par une liste de droite. En 2008, aux élections municipales, sa liste obtint 31 % des votants au deuxième tour et quatre élus dont Louis Bertrand. En somme, durant 31 ans de 1983 à 2014, il siégea au conseil municipal d’Ugine.

Candidat communiste aux élections cantonales en 1982, 1988 et 1993 et à deux élections législatives de 1993 et 1997 (partielle), dans ce dernier scrutin, il arriva en tête des candidats à Ugine.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article222471, notice BERTRAND Louis, Jean, Charles par Jacques Girault, version mise en ligne le 2 février 2020, dernière modification le 2 février 2020.

Par Jacques Girault

Louis Bertrand, maire, et le bureau municipal d'Ugine (1989-1995)
Louis Bertrand, maire, et le bureau municipal d’Ugine (1989-1995)
De gauche à droite : Danièle Serve (PCF, adjointe à la communication, associations, affaires culturelles), Robert Amprimo (PCF, 1er adjoint, Personnel, Travaux), Franca Meunier (adjointe à l’enseignement), Marc Teypaz (PCF, adjoint à l’agriculture, l’environnement, au tourisme), Louis Bertrand, Lucien Ouvrier-Bonnaz (adjoint à l’urbanisme), Pierre Biguet-Petitjean (PCF, adjoint aux finances, au sport), Georges Loubie (adjoint aux affaires sociales, au logement).

SOURCES : Archives du comité national du PCF. — Renseignements fournis par l’intéressé

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément