BLONDY Édouard

Par Jacques Girault

Né le 22 octobre 1906 à Vigeois (Corrèze), mort le 22 novembre 1965 à Paris (XIIIe) ; agent de lycée ; militant syndical (FEN).

Fils d’un facteur des postes, Édouard Blondy devint ouvrier boulanger. Il effectua son service militaire en 1926 et, employé dans les cuisines de l’École normale supérieure depuis 1941, il épousa en août 1931 à Alassac (Corrèze), employée de lycée, fille d’un employé d’usine.

Mobilisé le 3 septembre 1939, Édouard Blondy, fait prisonnier le 25 juin 1940 à Bréal (Ille-et-Vilaine), fut captif en stalag. Malade, il fut rapatrié sanitaire le 23 juillet 1941, reprit son poste à l’ENS et devint cuisinier-chef à l’ENS filles du boulevard Jourdan où son épouse travaillait comme agent.

Militant du Syndicat national des agents de l’Éducation nationale, en accord avec la majorité « autonome » de la Fédération de l’Éducation nationale, il en devint le secrétaire adjoint de 1957 à 1960. Il fut nommé suppléant au Comité technique paritaire de l’Éducation nationale au titre de la FEN le 2 mai 1958.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article222506, notice BLONDY Édouard par Jacques Girault, version mise en ligne le 3 février 2020, dernière modification le 24 août 2021.

Par Jacques Girault

SOURCES : Arch. Nat. AJ/16/8911.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément